Fortunato Chelleri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fortunato Chelleri (aussi Keller, Kelleri, Kellery, Cheler) (né en mai ou juin 1690 à Parme et mort le 11 décembre 1757 à Cassel (Hesse)) est un maître de chapelle et compositeur baroque italo-allemand du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, originaire d'Allemagne (il s'appelait en fait Keller) se fixe assez tôt en Italie. Sa mère est de la famille Bazzani (ou Bassani, voir aussi Giovanni Battista Bassani), une famille de musiciens italiens. À la mort de ses parents, Chelleri grandit avec son oncle Francesco Maria Bazzani (vers 1650-1700) qui est maître de chapelle à la cathédrale de Plaisance et qui lui apprend le métier de musicien. Chelleri commence par composer des opéras pour différentes compagnies d'opéra en Italie du Nord à partir 1708. Il est à Barcelone (1709-1710), à Florence (1716-1719) et Venise notamment, et il occupe un poste de maestro di capella de Anna Maria Luisa de Médicis[1].

En 1722, le Fürstbischof Johann Philipp von Schönborn, évêque de Bamberg et de Würzburg, lui-même un grand amateur de musique et notamment des nouveaux instruments à clavier (piano-forte, clavicorde) l'engage comme Hofkapellmeister (maître de chapelle de la cour) à Würzburg, en même temps que Giovanni Benedetto Platti, compositeur et musicien originaire de Venise. Après la mort du Fürstbischof, Chelleri en 1725 est à Cassel comme maître de chapelle à la cour de Charles Ier de Hesse-Cassel. Entre 1732 et 1734, il suit son fils et successeur Charles Frédéric Ier de Suède, également roi de Suède, à la cour royale de Stockholm. Il retourne en Allemagne avec le titre et les gages de Hofrat (conseiller de cour) and et dirige l'orchestre privé du frère de Frédéric, Guillaume VIII de Hesse-Cassel jusqu'à sa mort[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Pendant son activité en Italie, Chellery compose surtout des opéras, en tout dix-sept, dans l'« esprit de Venise », notamment :

Pendant la période allemande et suédoise, Chelleri compose de la musique de chambre et de la musique d'église, y compris des oratorios, dans le style italien. Des compositions pour instruments à clavier, tels que

  • Cantate et Aria con stromenti (Londres 1727)
  • 12 suites pour orchestre (édition sans lieu ni date)
  • Sinfonia pour instrument à cordes et basse continue
  • 6 Fuge per l'Organo e 6 Sonate per il Cembalo (Cassel, 1729)
  • 9 suites pour clavier (deux d'entre elles paraissent dans Lessons for the Harpsichord, Londres 1750 ou 1756
  • Beatæ Mariæ Virginis, Oratorio en deux parties (Würzburg, 1723) [Réimpression éditée par Alejandro Garri, Garri Editions (en), Mühlheim 2003]

Enregistrements (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Don Quixote (L’Attaque du moulin, La Dulcinée, Le Galop de Rossinante, Sancho Pancha, Le Coucher de Don Quixote), organiste Kalevi Kiviniemi (en) sur l'orgue Las Piñas Bamboo en 2003[2].
  • Six Symphonies Nouvelles Orchestra Atalanta Fugiens, direction Vanni Moretto. Deutsche Harmonia Mundi 2009

Littérature[modifier | modifier le code]

  • (de) Arrey von Dommer: Chellery, Fortunato, dans: Allgemeine Deutsche Biographie (ADB). volume 4, Duncker & Humblot, Leipzig 1876, p. 114
  • (it) A. Della Cortenel et G. M. Gatti: Dizionario di musica, Paravia & Co, Turin, 1956, p. 130.
  • Marc Honegger, « Chellery, Fortunato », dans Dictionnaire de la musique, vol. A-K, Paris, Bordas,‎ 1986, p. 239

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Honegger 1986.
  2. (fi) « Organ Era Vol. 2 / Kalevi Kiviniemi / Bamboo Organ FUGA 9161 », Fuga 2000,‎ 2010 (consulté le 15 September 2010)

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Fortunato Chelleri » (voir la liste des auteurs)

Lien externe[modifier | modifier le code]