Gilles Aycelin de Montaigut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gilles Aycelin de Montaigut
Image illustrative de l'article Gilles Aycelin de Montaigut
Portrait extrait de Histoire de tous les cardinaux françois de naissance : ou qui ont esté promeus au cardinalat... par François Duchesne, 1660
Biographie
Décès 5 décembre 1378
à Avignon
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
1361 par le
pape Innocent VI
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de SS. Silvestro e Martino ai Monti
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 1357
Fonctions épiscopales Évêque de Lavaur
Évêque de Thérouanne
Évêque de Tusculum

Blason
Page d'aide sur l'homonymie Il a existé un autre Gilles Aycelin de Montaigu, au XIIIe siècle

Gilles Aycelin de Montaigut est membre de la famille auvergnate des Aycelin de Montaigut.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gilles Aycelin de Montaigut

Né dans les premières années du XIVe siècle, il fut d’abord évêque de Lavaur (1357-1360)[1], puis évêque de Thérouanne (1361-1368), évêque de Tusculum (Frascati) (1368-1378) et cardinal au titre des Saints-Sylvestre-et-Martin (Basilica dei Santi Silvestro e Martino ai Monti) à Rome (1361 -1368).

Gilles Aycelin assista en 1356 à la désastreuse bataille de Poitiers et suivit le roi Jean II le Bon en Angleterre avec le titre de chancelier. En mai 1358 il fut envoyé spécialement de Londres par le roi Jean II pour diriger le conseil de son fils le comte de Poitiers Jean Ier de Berry "le Magnifique". Le 24 juin 1360 il assista à Carcassonne au mariage du comte Poitiers avec Jeanne, fille de Jean Ier d'Armagnac, morte en 1388.

Jean II le Bon obtint pour lui la pourpre romaine, du pape Innocent VI en 1361. Il fut nommé par le pape Urbain V l'un des commissaires chargés de réformer l'université de Paris. Il fut envoyé en Espagne pour travailler à réconcilier le roi d'Aragon avec le duc d'Anjou.

Sur la fin de sa vie il se retira à Avignon, il résidait à la livrée de Cambrai. Il y mourut le 5 décembre 1378.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Lavaur fut érigé en évêché par Jean XXII en 1317 et supprimé par Pie VII, en vue du Concordat, en 1802

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]