Frascati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frascati
La cathédrale San Pietro Apostolo
La cathédrale San Pietro Apostolo
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Lazio.svg Latium 
Province Rome 
Code postal 00044
Code ISTAT 058039
Code cadastral D773
Préfixe tel. 06
Démographie
Gentilé frascatani
Population 21 285 hab. (31-12-2010[1])
Densité 968 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 49′ 00″ N 12° 41′ 00″ E / 41.81667, 12.68333 ()41° 49′ 00″ Nord 12° 41′ 00″ Est / 41.81667, 12.68333 ()  
Altitude Min. 320 m – Max. 320 m
Superficie 2 200 ha = 22 km2
Divers
Saint patron San Filippo et San Giacomo
Fête patronale 3 mai
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Latium

Voir sur la carte administrative du Latium
City locator 14.svg
Frascati

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Frascati

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Frascati
Liens
Site web http://www.comune.frascati.rm.it/

Frascati est une commune italienne d'environ 21 000 habitants, située dans la province de Rome dans la région Latium en Italie. C'est la ville qui a donné le plus de papes à l'Église, après Rome[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Palazzo Aldobrandini.

Frascati est située à 20 kilomètres à l'est de Rome, dans la région des Monts Albains et plus précisément dans la zone des Castelli romani.

Histoire[modifier | modifier le code]

Frascati prit son nom de « frasche » ou broussailles dont les ruines des villas de Lucullus Galba et de Domitien étaient généralement couvertes. Primitivement, Frascati était le principal faubourg de Tusculum, et contenait plusieurs villas impériales avec leurs dépendances, aussi l'histoire de ces deux villes peut difficilement être séparées. Frascati était déjà un grand village agricole quand, en 1191 Tusculum fut détruite. Elle possédait alors deux églises: Santa Maria in Vivario et Saint Sébastien. Plusieurs réfugiés s'établirent à Frascati, qui était sous la protection des Papes.

Comme les élites de l'empire romain avant eux les papes et cardinaux ont montré une prédilection pour Frascati. Ils y ont fait construire de superbes villas. L'ancien château de Frascati fut donné par le Pape Martin V à la famille Colonna ; plus tard, il devint la résidence d'été de Pie II; puis il fut vendu (le ) au cardinal d'Estouteville, et enfin le Pape Alexandre VI le donna à Lucrèce Borgia. En 1538, le Pape Paul III Farnese dècréta que Frascati serait une cité sous le nom de « Tusculum Novum. »

En 1848, le Pape Pie IX décida qu'un chemin de fer, le premier des États Romains, serait établi entre Rome et Frascati ; il ne fut terminé et inauguré qu'en 1856.

Économie[modifier | modifier le code]

Frascati est connue pour son vin cité par Baudelaire dans les Fleurs du mal. Le Vin de Frascati est un des plus intéressants vins blancs d'Italie. Frascati abrite les locaux de l'ESRIN un des centres de l'agence spatiale européenne.

Culture[modifier | modifier le code]

Plusieurs poètes renommés ont visité et chanté Frascati et ses environs, entre autres Goethe, Byron, Macaulay. Beaucoup d'écrivains, d'archéologues, de peintres, de sculpteurs sont venus admirer ces lieux pittoresques et s'y inspirer.

Monuments et patrimoine[modifier | modifier le code]

Diocèse suburbicaire[modifier | modifier le code]

Frascati a remplacé Tusculum devenant le siège du diocèse suburbicaire de Frascati.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
7 juin 2009 en cours Stefano Di Tommaso Centro-Sinistra  
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Les principaux lieux-dits de la commune sont Vermicino et Cocciano.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes attenantes à Frascati sont Grottaferrata, Monte Porzio Catone, et Rome.

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. (fr) Dans la ville qui après Rome a le plus donné de papes à l’Église, dans L'Osservatore Romano le 15 juillet 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]