Garde-frontière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un garde-frontière finlandais en patrouille avec son chien.

Un garde-frontière est une personne militaire ou policière chargée officiellement de la surveillance des frontières d'un pays. Il intervient notamment dans le cas de conflits armés et dans la lutte contre le terrorisme. En temps de paix, le garde-frontière joue le rôle de douanier.

Les garde-frontières maritimes sont appelés des « garde-côtes » et ont pour rôle de surveiller les eaux territoriales d'un pays.

Histoire[modifier | modifier le code]

De nombreux États disposent de troupes militaires ou paramilitaires chargées de surveiller leurs frontières, dont l'Égypte, l'Inde, Israël, l'Italie, la Russie, le Pakistan, l'Espagne, le Royaume-Uni ou encore les États-Unis et le Bangladesh par exemple.

En Suisse, les gardes-frontières de la Confédération ont une organisation militaire et portent l'uniforme mais dépendent de l'administration des douanes et du ministère des finances. Ce corps peut être amené à contribuer à la défense du pays comme ce fut le cas durant la Seconde Guerre mondiale où de nombreux incidents de frontière y causèrent des pertes importantes.

La République démocratique allemande (RDA, Allemagne de l'Est) disposait également de troupes ayant pour unique rôle de surveiller ses frontières (notamment la frontière intérieure allemande) durant la guerre froide : les Grenztruppen der DDR.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]