Fusil antichar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fusil anti-chars polonais Kb ppanc wz.35 de 7.92 mm utilisé pendant l'invasion de la Pologne (Septembre 1939).
Fusil antichar soviétique PTRS-41 de 14,5 mm
Fusil antichar japonais Type 97 de 20 mm

Le fusil antichar est une arme à feu assez légère pour être portée par un homme, et faite pour endommager des véhicules blindés. La haute vélocité de la balle à la sortie du canon lui permet de percer le blindage de chars légers ou d'automitrailleuses.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Allemands qui sont les premiers à subir l'apparition massive des chars cherchent tout d'abord de créer des cartouches adaptés pour leur fusil standard mais cela apparait clairement insuffisant. Ils créent donc en 1918 un fusil dédié.

Ces armes se multiplient pendant l'Entre-deux-guerres et sont largement employées au début de la Deuxième Guerre mondiale mais les blindages de plus en plus épais les rendent de moins en moins efficaces. L'introduction de lance-roquette antichars au milieu de la guerre rend les fusils antichars obsolètes mais ils restent utilisés faute de mieux par les Nord-Coréens et Chinois lors de la guerre de Corée.

Depuis les années 1980, des fusils de précision de grande puissance faisant penser aux fusils antichar font une apparition dans les arsenaux mais ils sont destinés à détruire des cibles peu ou pas blindées à longue distance.

Liste de fusils antichars[modifier | modifier le code]

On peut considérer qu'il existe deux types de fusils antichars :

  • les fusils de 7,92 à 14,5 mm pour 10 à 20 kg, manuportables.
  • les fusils de 20 mm pour 45 à 70 kg qui ne sont pas transportables par un homme seul.

Les pays suivants ont fabriqué ou fabriquent des fusils antichars :