Front-de-Seine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 51′ 03.87″ N 2° 17′ 07.61″ E / 48.851075, 2.2854472 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir front.
Front-de-Seine vu du pont Mirabeau.
Front-de-Seine vu du pont de Bir-Hakeim.

Le Front-de-Seine est une zone de Paris, en France, située le long de la Seine dans le 15e arrondissement, juste en aval de la tour Eiffel. Il comprend l'une des plus grandes concentrations d'immeubles de grande hauteur de la ville.

Administrativement, il est partagé entre les quartiers de Javel et Grenelle.

Description[modifier | modifier le code]

Le Front-de-Seine, en arrière-plan du pont Mirabeau, en aval de la Tour Eiffel

Opération d'urbanisme des années 1970, le quartier du Front-de-Seine consiste en une vingtaine de tours, atteignant près de 100 mètres de hauteur, situées au-dessus d'une dalle. Cette dernière était pavée de motifs dont on ne percevait le dessin que depuis les étages élevés. Contrairement aux tours d'Italie 13 dans le 13e arrondissement, celles du Front-de-Seine possèdent des styles variés, comme l'hôtel Novotel Paris Tour Eiffel (ancien hôtel Nikko) avec ses fenêtres encadrées de rouge, la tour Totem, empilement de blocs vitrés orientés vers le fleuve ou la Tour Cristal avec ses pans coupés.

En revanche, la hauteur uniforme des tours (en dehors des tours des extrémités, plus basses) engendre une certaine monotonie qui amène certains visiteurs peu attentifs à oublier la grande hauteur de ces constructions. Le point culminant du quartier est la cheminée du chauffage urbain.

À la différence d'Italie 13, essentiellement résidentiel, ou de la Défense, principalement tournée vers les bureaux, le Front-de-Seine a été conçu comme zone mixte, à la fois tournée vers les immeubles d'habitation et de bureaux.

Historique[modifier | modifier le code]

Le quai de Grenelle est un quartier industriel installé depuis la canalisation des berges de la Seine vers 1860. En 1951, la destruction des dernières usines permettent le lancement d'un projet d'aménagement. En 1959, le projet d'aménagement est confié au cabinet d'architecte de Raymond Lopez et d'Henri Pottier. Le choix est fait d'un urbanisme vertical totalement moderne  : dalle, tours. En 1961, la Société d'économie mixte d'équipement et d'aménagement du 15e arrondissement (SEMEA 15, aujourd'hui SemPariSeine) est chargée d'organiser l'aménagement du quartier. À la mort de Raymond Lopez, son associé Michel Proux reprend le projet avec Henri Pottier. Les travaux commencent en 1967 par l'ensemble Keller au sud et la tour Compagnie bancaire au nord. Avec la crise, à partir de 1976, la SEMEA 15 (aujourd'hui SemPariSeine) connaît des difficultés pour commercialiser les logements. On fait appel à de nouveaux architectes pour la construction des dernières tours. Après de nombreux changements de projets, l'ensemble n'est achevé qu'en 1990 par la construction de la Tour Cristal[1].

A partir de 2005 les îlots sont rénovés. L'étanchéité des dalles, de meilleurs éclairages, espaces verts et accès et les parkings sont la priorité[2]. Le pavage à motifs géométriques disparaît. Au même moment, le centre commercial Beaugrenelle est rénové et rouvre ses portes en 2013.

Bâtiments[modifier | modifier le code]

Le Front-de Seine, en arrière-plan du pont de Bir-Hakeim de nuit

Parmi les bâtiments construits sur le Front-de-Seine :

Lieu de tournage[modifier | modifier le code]

Dans le film OK patron, l’avant-dernière scène montre une bataille rangée sur le chantier du Front-de-Seine, rebaptisé « Plein Ciel ». Des banderoles publicitaires sont accrochées sur la tour Avant-Seine en construction. On y lit : « L'avant Seine » (jeu de mot avec « l'avant scène ») et « Vivez en plein-ciel ». L'avalanche de balles finit par décrocher la banderole « L'avant Seine ».

Une scène du film l'Ami Américain se déroule dans une tour du Front-de-Seine.

La tour Avant-Seine est le lieu de tournage de la scène finale du film Peur sur la ville en 1974 avec Jean-Paul Belmondo.

Le quartier Front-de-Seine a également servi de lieu de tournage pour le sketch des Inconnus, Y'en a marre du rap.

Une des tours aurait servi pour le tournage de certaines scènes du film français Tanguy[réf. souhaitée].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Historique de l'aménagement du quartier sur le site parisfrontdeseine.fr
  2. Les enjeux, sur parisfrontdeseine.fr, consulté le 30 novembre 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]