Frederick Jackson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Frederick George Jackson)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jackson.
Frederick Jackson
Frederick George Jackson portrait.jpg

Nom de naissance Frederick George Jackson
Naissance 6 mars 1860
Alcester (Royaume-Uni)
Décès 13 mars 1938 (à 78 ans)
Easthampstead (Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni britannique

Découvertes principales Fridtjof Nansen
Distinctions Ordre de Saint-Olaf
Médaille d'or de la Société géographique de Paris

Frederick Jackson, né le 6 mars 1860 à Alcester dans le Warwickshire (Royaume-Uni) et mort le 13 mars 1938 à Easthampstead dans le Berkshire (Royaume-Uni), est un explorateur britannique de l'Arctique[1]. Il est célèbre pour son exploration de l'archipel François-Joseph et pour avoir retrouvé Fridtjof Nansen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a étudié au College de Denstone et à l'Université d'Édimbourg.

En 1886-1887 il participe à sa première campagne dans les eaux de l’arctique lors de chasse à la baleine à bord d'un baleinier. En 1893, il parcourt à traîneau la toundra gelée de Sibérie sur 3 000 miles à travers située entre l'Ob et la Petchora. Le récit de son voyage est publiée sous le titre The Great Frozen Land (1895).

Représentation de Frederick Jackson par Spy, 1897

En 1894, il est nommé pour diriger l'expédition Jackson-Harmsworth (1894-1897) dans l'Archipel François-Joseph. Parrainé par la Royal Geographical Society, cette expédition a pour objectif d'explorer l'archipel François-Joseph.

Durant l'expédition Fram le 17 juin 1896, alors qu'il campe à proximité du cap Flora sur l'île Northbrook, il codécouvre par hasard, le fridtjof Nansen avec le norvégien Hjalmar Johansen présumés disparus depuis trois ans. Les deux hommes sont tout aussi étonnés par leur rencontre et la différence de leur accoutrement, l'un en costume de sport anglais et l'autre en peau de bête, détonne[2]. Après quelques hésitations Jackson demande : « N'êtes-vous pas Nansen ? » et Nansen répond « Oui, c'est moi »[2]. Il découvre également que la Terre François-Joseph est en fait un archipel composé de nombreuses îles.

En reconnaissance de ses services, il est récompensé par de nombreuses sociétés savantes, il est anobli avec la distinction royale norvégienne de Saint-Olaf en 1898, et reçoit la médaille d'or de la Société géographique de Paris en 1899. Son récit de l'expédition est publié sous le titre de A Thousand Days in the Arctic[3] (1899).

Il sert en Afrique du Sud au cours de la Deuxième Guerre des Boers, atteignant le grade de capitaine. Il a également participé à la Première Guerre mondiale et atteint le grade de major avant de démissionner de ses fonctions en 1917, il s'occupe alors de camps de prisonniers de guerre en Allemagne.

Il fait aussi un voyage à travers le désert de Simpson dans le Territoire du Nord en l'Australie.

L'île Jackson de l'archipel François-Joseph est nommé en son honneur.

Distinctions et décorations[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • The Great Frozen Land (1895)
  • A Thousand Days dans l'Arctique (1899)
  • The Stabilization of the Petroleum Industry by Private and Public Regulation (1934)
  • The Lure of Unknown Lands: North Pole and Equator (1935)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • A. G. E. Jones, Frederick George Jackson, 1860-1938 (1977)
  • William J. Mills, Exploring Polar Frontiers: A Historical Encyclopedia (2003), p.327-330 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Walter H. Wills, David Saffery, The Anglo-African Who's Who and Biographical Sketchbook, 2006, p.191
  2. a et b Bertrand Imbert et Claude Lorius, Le grand défi des pôles, p. 60
  3. (en) A thousand days in the Arctic par Frederick George Jackson, Harper & Brothers (1899) Vol. I, Vol. II disponible sur Internet Archive