Expédition austro-hongroise au pôle Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'archipel François-Joseph qui a été découverte.

L'expédition austro-hongroise au pôle Nord est une expédition arctique, menée entre 1872 et 1874, qui découvrit la Terre François-Joseph.

Selon Julius von Payer, l'un des leaders de l'expédition, le voyage était destiné à découvrir le passage du Nord-Est. L'expédition explora réellement la région au nord-ouest de la Nouvelle-Zemble. Selon l'autre leader, Karl Weyprecht, le pôle Nord était un objectif secondaire. Le coût estimé de l'expédition fut de 175 000 florins, financé par des nobles austro-hongrois.

Le navire principal de l'expédition était le Tegetthoff, nommé d'après l'amiral autrichien Wilhelm von Tegetthoff, sous les ordres duquel Weyprecht avait servi. Le navire avait été construit par Teklenborg & Beurmann à Bremerhaven. C'était une goélette de 3 mats de 38 m de long, équipée d'une moteur à vapeur de 100 cv (75 kW). L'équipage venait de toute l'Autriche-Hongrie mais principalement d'Istrie et de Dalmatie.

Voyage[modifier | modifier le code]

Le Tegetthoff et ses 24 membres d'équipage quittèrent Tromsø en juillet 1872. À la fin du mois d'aout, il fut pris dans les glaces au nord de la Nouvelle-Zemble et dériva alors vers des régions polaires inconnues. C'est durant cette dérive que les explorateurs découvrirent un archipel qu'ils nommèrent Terre François-Joseph d'après l'empereur d'Autriche-Hongrie François-Joseph Ier.

En mai 1874, le capitaine du navire, Weyprecht, décida d'abandonner la goélette toujours prise dans les glaces pour essayer de retourner vers la terre ferme avec traineaux et chaloupes. Le 14 août 1874, les membres de l'expédition atteignirent la mer libre et le 3 septembre la terre ferme en Russie.

Résultats[modifier | modifier le code]

Les découvertes lors de l'expédition apportèrent une contribution significative à la science polaire et à la découverte du passage du Nord-Est par Adolf Erik Nordenskiöld. Elle contribua également à un glissement, des expéditions individuelles de type plutôt sportif vers une coopération scientifique internationale dans l'exploration des régions polaires.

L'expédition ramena des résultats divers dans les domaines de la météorologie, l'astronomie, la géodésie, le magnétisme, la zoologie et décrivit les aurores boréales. Ils furent publiés par l'Académie des Sciences en 1878. Un livre fut aussi publié (Expédition austro-hongroise du pôle Nord 1872-74) ainsi que les tableaux peints par Payer.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Karl Weyprecht, Die Metamorphosen des Polareises. Österr.-Ung. Arktische Expedition 1872-1874 (The Metamorphosis of Polar Ice. The Austro-Hungarian Polar Expedition of 1872-1874)
  • Julius von Payer New Lands within the Arctic Circle (1876)
  • Andreas Pöschek: Geheimnis Nordpol. Die Österreichisch-Ungarische Nordpolexpedition 1872-1874. - Wien: 1999 (download as PDF)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Christoph Ransmayr : Les Effrois de la glace et des ténèbres, éd. Maren Sell, 1989. Roman qui entremêle l'histoire de l'expédition Payer-Weyprecht avec l'aventure d'un narrateur fictif voyageant un siècle plus tard.

Source[modifier | modifier le code]