Fondationnalisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le fondationnalisme est, en théorie de la connaissance, l'idée selon laquelle nos croyances (comme la connaissance) sont justifiées si elles reposent sur des croyances de base qui sont par elles-mêmes justifiées ou évidentes. Ces dernières croyances sont considérées comme non-inférentielles, c'est-à-dire qu'elles ne reposent pas sur d'autres croyances.

On distingue deux types de fondationnalisme : d'une part, celui pour lequel les croyances de base sont justifiées par des états ou événements mentaux, comme l'expérience, qui ne sont pas des croyances ; d'autre part, celui pour lequel ces croyances ne sont pas de nature à être justifiées.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]