Fiat CR.42 Falco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fiat CR.42 Falco
{{#if:
Un CR.42 Falco de la Svenska flygvapnet exposé dans un musée
Un CR.42 Falco de la Svenska flygvapnet exposé dans un musée

Constructeur Fiat Avio
Rôle Avion de chasse/Chasse nocturne
Premier vol 23 mai 1938
Mise en service Septembre 1939
Nombre construits 1 781
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Fiat A.74 RC38 (en)
Nombre 1
Type 14 cylindres en étoile
Puissance unitaire 840 ch
Dimensions
Envergure 9 7 m
Longueur 8 3 m
Hauteur 3 3 m
Masses
À vide 1 720 kg
Maximale 2 295 kg
Performances
Vitesse maximale 440 km/h (Mach 0,36)
Plafond 10 500 m
Vitesse ascensionnelle 732 m/min
Rayon d'action 785 km
Armement
Interne 2 mitrailleuses Breda SAFAT de 12,7 mm
Externe 200 kg de bombes

Le Fiat CR.42 Falco est un avion de chasse de la Seconde Guerre mondiale. C'est le dernier biplan de ce type à être mis en service.

Conception[modifier | modifier le code]

Le prototype du Fiat CR.42 « Falco » vola pour la première fois le 23 mai 1938. 1 781 exemplaires furent construits, le dernier en juin 1943. Dernier chasseur biplan mis en service, il est aussi considéré comme le meilleur. Adoré de ses pilotes grâce à ses excellentes qualités de maniabilité, il était déjà dépassé au moment de sa mise en service.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Fiat CR.42 est un des derniers et certainement le plus abouti avion de combat biplan. Conçu par l'ingénieur Celestino Rosatelli sur la lancée du succès du fameux Fiat CR.32 qui domina de façon incontestée les cieux espagnols durant la guerre civile. Son premier vol a lieu le 23 mai 1938, alors que l'ère des biplans allait disparaître. Construit avec une structure entièrement métallique, la poste de pilotage était ouvert. Le Falco fut reconnu le meilleur grâce à ses qualités et sa maniabilité, et sa production en série fut décidée bien que Fiat Avio avait déjà démarré la fabrication des avions de chasse monoplan Fiat G.50 et Macchi le Macchi M.C.200, qui utilisaient le même moteur.

Avec le Gloster Gladiator britannique et le Polikarpov I-15 soviétique, ce sera le dernier avion de chasse biplan à être encore utilisé lors de la seconde guerre mondiale. Au début du conflit, il représentait la moitié du potentiel aérien italien. Il fut redoutable face aux Gladiator et ne perdit jamais de combat rapproché face aux plus modernes Hawker Hurricane première série. Le Falco sera ensuite utilisé dans des tâches moins importantes.

Il sera surtout utilisé avec des filtres anti-sable en Afrique du Nord, pour les radio transmissions dans sa version CR.42 AS. Certains exemplaires appelés CR.42 CN furent équipés d'échappements masqués et de commandes adaptées pour les combats de nuit. Une variante spéciale CR.42 Egeo fut équipée de réservoirs supplémentaires de 1 100 litres, pour doubler son autonomie. Le Falco connaîtra un beau succès commercial à l'exportation.Il sera employé par l'aviation belge en avril 1940 contre les incursions de la Luftwaffe dans le ciel de la Belgique encore neutre, puis, dès le début de l'agression allemande, contre les Stukas et les Dorniers. Il sera aussi acheté par la Suède et la Hongrie. Des Fiat CR.42 Egeo furent également utilisés sous les couleurs irakiennes au Moyen-Orient.

Engagements[modifier | modifier le code]

Les Fiat CR 42 se distinguèrent surtout en Afrique où ils furent opposés avant l'arrivée de chasseurs plus modernes au Gloster Gladiator anglais pour le dernier duel entre biplans. Ils servirent également en France, en Grèce, sur la Manche où ils souffrirent énormément face aux Hurricane et autres Spitfire, après l'arrivée des Fiat G.50 Freccia, Macchi M.C.200, ils furent retirés des escadrilles de chasses et confinés a des tâches secondaires.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Le J11 « 9 » de l'aviation suédoise en 1976
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemand
Drapeau de l'Irak Irak
Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de la Suède Suède
Drapeau de l'État indépendant de Croatie État indépendant de Croatie
  • Légion Aérienne Croate
Drapeau du Royaume de Hongrie Royaume de Hongrie

Variantes[modifier | modifier le code]

  • CR.42 : Les premiers CR.42 étaient armés d'une mitrailleuse de 12,7 mm plus une de 7,7 mm. Sur le CR.42bis, la calibre 7,7 mm était remplacée par une seconde de calibre 12,7 mm.
  • CR.42 Egeo : Adapté au théâtre égéen, avec un réservoir supplémentaire de 80 litres dans le fuselage.
  • CR.42AS : Version de support aérien rapproché pouvant recevoir 4 mitrailleuses de 12,7 mm dans certains cas et des supports sous les ailes pour 2 bombes de 100 kg. AS est l'abréviation de 'Africa Settentrionale'. Un filtre additionnel protège le moteur des entrées de sable.
  • CR.42B : Un avion équipé d'un moteur Daimler-Benz DB 601 atteint une vitesse estimée de 518 km/h. Voir aussi le CR.42DB.
  • CR.42bis : Armement standard de deux mitrailleuses de 12,7.
  • CR.42CN : Version chasseur de nuit avec des projecteurs montés sous les ailes et des pipes d'échappement allongées.
  • CR.42ter : L’armement de cette version était composé de deux mitrailleuses de 12,7 plus deux autres dans des protubérances sous les ailes.
  • ICR.42 : Hydravion expérimental dessiné par CMASA. La vitesse maximale n’était pénalisée que de 8 km/h malgré les 124 kg de supplément de poids.
  • CR.42LW : Version de harcèlement de nuit utilisée par la Luftwaffe contre les résistants. L'avion était équipé de cache flammes à l'échappement, d’une paire de mitrailleuses de 12,7 mm et de supports sous les ailes pour quatre bombes de 50 kg. 150 avions seront construits, dont 112 qui furent mis en service par la Luftwaffe.
  • CR.42 "Bombe Alari" : (non officieux largement utilisé) Modification effectuée à la SRAM (centre de réparation) pour permettre aux chasseurs obsolètes d’être utilisées dans des rôles d'attaque au sol. Pylônes sous les ailes pour deux fois 50 kg de bombes qui souvent seront chargés de bombes de 100 kg. La même modification sera également effectuée sur des Fiat G.50 et autres Macchi C.200.
  • CR.42 biplaces : Plusieurs CR.42 italiens convertis en plateformes de communication.
  • CR.42DB : Un CR.42 fut équipé d'un des premiers moteurs en ligne DB 601A de 1.200 cv, ce qui permit d’atteindre une vitesse maximale de 525 km/h.

Autres caractéristiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Apostolo, Giorgio. Fiat CR 42, Ali e Colori 1 (in Italian/English). Torino, Italy: La Bancarella Aeronautica, 1999. No ISBN.
  • Apostolo, Giorgio. Fiat CR 42, Ali d'Italia 1 (in Italian/English). Torino, Italy: La Bancarella Aeronautica, 1998. No ISBN.
  • Avions militaires 1919-1939 - Profils et Histoire (in French). Paris: Hachette, Connaissance de l'histoire, 1979.
  • Beale, Nick, Ferdinando D'Amico and Gabriele Valentini. War Italy: 1944-45. Shrewbury, UK: Airlife Publishing, 1996. ISBN 1-85310-252-0.
  • Boyne, Walter J. Scontro di Ali (in Italian). Milano: Mursia, 1997. ISBN 88-425-2256-2.
  • Cull, Brian and Frederick Galea. Gladiators over Malta: The Story of Faith, Hope and Charity. Malta: Wise Owl Publication, 2008. ISBN 978-99932-92-78-4.
  • De Marchi, Italo. Fiat CR.42 Falco (in Italian). Modena, Italy: Stem Mucchi, 1994. No ISBN.
  • Forslund, Mikael. J 11, Fiat CR 42 (in Swedish with English summary). Falun, Sweden: Mikael Forslund Production, 2001. ISBN 91-631-1669-3.
  • Gustavsson, Håkan and Ludovico Slongo. Fiat CR.42 Aces of World War 2. Midland House, West Way, Botley, Oxford /New York, Osprey Publishing, 2009. ISBN 978-1-84603-427-5.
  • Gustavsson, Håkan and Ludovico Slongo. GLADIATOR vs. CR.42 FALCO 1940-41. Midland House, West Way, Botley, Oxford /New York, Osprey Publishing, 2012. ISBN 978-1-84908-708-7.
  • Gustavsson, Håkan. "South African Air Force use of the Fiat CR.32 and CR.42 during the Second World War." Håkans aviation page, 9 April 2009. Retrieved: 13 April 2009.
  • Haining, Peter. The Chianti Raiders: The Extraordinary Story Of The Italian Air Force in The Battle Of Britain. London: Robson Books, 2005. ISBN 1-86105-829-2.
  • Kopenhagen, W. Das große Flugzeug-Typenbuch (in German). Stuttgart, Germany: Transpress, 1987. ISBN 3-344-00162-0.
  • Lucas, Laddie, ed. Wings of War: Airmen of All Nations Tell their Stories 1939-1945. London: Hutchinson, 1983. ISBN 0-09-154280-4.
  • Massimello, Giovanni and Giorgio Apostolo. Italian Aces of World War 2. Oxford / New York: Osprey Publishing, 2000. ISBN 978-1-84176-078-0.
  • Neulen, Hans Werner. In the skies of Europe - Air Forces allied to the Luftwaffe 1939-1945. Ramsbury, Marlborough, UK: The Crowood Press, 2000. ISBN 1-86126-799-1.
  • Pacco, John. "Fiat CR.42" Belgisch Leger/Armee Belge: Het militair Vliegwezen/l'Aeronautique militaire 1930-1940 (in French). Artselaar, Belgium, 2003, pp. 66–69. ISBN 90-801136-6-2.
  • Pagani, Flaminio. Ali d'aquila Duelli Aerei nei Cieli d'Europa 1936-1943 (in Italian). Milano: Mursia, 2007.
  • Punka, George. Fiat CR 32/CR 42 in Action (Aircraft Number 172). Carrollton, Texas: Squadron/Signal, 2000. ISBN 0-89747-411-2.
  • "S.C." (in Italian). Il Messaggero Roma, 12 July 1984.
  • Sgarlato, Nico. Fiat CR.42 (in Italian). Parma, Italy: Delta Editrice, 2005.
  • Skulski, Przemysław. Fiat CR.42 Falco. Redbourn, UK: Mushroom Model Publications, 2007. ISBN 83-89450-34-8.
  • Sutherland, Jon and Diane Canwell. Air War East Africa 1940-41 The RAF versus the Italian Air Force. Barnsley, South Yorkshire, UK: Pen and Sword Aviation, 2009. ISBN 978-1-84415-816-4.
  • (en) John W. R. Taylor, Combat Aircraft of the World from 1909 to the present, New York, G.P. Putnam's Sons,‎ 1969 (ISBN 0-425-03633-2), « Fiat CR.42 ».
  • Thomas, Andrew. Gloster Gladiator Aces. Botley, UK: Osprey Publishing, 2002. ISBN 1-84176-289-X.
  • Vossilla, Maggiore. "Pilota Ferruccio, comandante 18° Gruppo C.A.I (in Italian)." Prima Battaglia Aerea Relazione giornaliera Ministero dell'Aeronautica, 11 Novembre 1940.
  • Wheeler, Barry C. The Hamlyn Guide to Military Aircraft Markings. London: Chancellor Press, 1992. ISBN 1-85152-582-3.
  • Winchester, Jim. "Fiat CR.42." Aircraft of World War II (The Aviation Factfile). Kent, UK: Grange Books plc, 2004. ISBN 1-84013-639-1.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • www.preservedaxisaircraft.com Section dédiée aux avions Fiat (dont le CR.42) de la seconde guerre mondiale encore existants
  • www.giacomocaruso.it Carnet de photographies sur le Fiat CR.42 exposé au Musée de l'Aviation Militaire de Vigna di Valle - Bracciano (ROME)