Famille Branicki

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armoiries de la famille Branicki de Korczak

Branicki, patronyme des membres de deux familles nobles de Pologne. Le général Jan Klemens Branicki fut le dernier de la lignée des Branicki de Gryf, propriétaire du Palais Branicki (Białystok).

La fortune des Branicki de Korczak grandit grâce à une activité politique active, mais cette influence grandit après le mariage de Franciszek Ksawery Branicki avec Alexandra von Engelhardt ((1754-1838), nièce du prince Grigori Alexandrovitch Potemkine[1] en 1792, Franciszek Ksawery Branicki rejoindra la Confédération de Targowica. La base des succès de cette famille fut l'acquisition de grandes propriétés foncières dans la ville de Bila Tserkva située dans la province de Kiev et le palais d'Alexandra.

Franciszek Ksawery Branicki eut trois filles et deux fils, Alexandre, mort très jeune des suites d'une chute de cheval et Vladislav Grigorievitch Branicki titré comte d'Empire par Nicolas Ier de Russie. Le fils aîné du comte Branicki (Franciszek Ksawery Branicki), fut la figure emblématique des émigrés polonais en France. Au XIXe siècle, il fut un ardent militant politique, un remarquable économiste. Il fut l'un des intimes des membres de la famille de Napoléon III, en outre, il fut doté de possessions à Montrésor[2]. Son principal héritier fut son neveu, le naturaliste Ksawery Władysław Branicki (1864-1926). Parmi les membres éminents de cette famille : Vladislav Grigorievitch Branicki, son fils Konstanty Grzegorz Branicki, grand voyageur, naturaliste et collectionneur.

La fortune des Branicki prit fin à la Révolution d'octobre 1917 où elle perdit la totalité de ses marchandises en Ukraine. Ksawery Władysław Branicki consacra des sommes importantes pour entretenir le Palais Wilanów et la collection d'art Wilanowska. Adam Maria Jan Branicki fut le dernier représentant mâle de la famille Branicki de Korczak, il fut dépossédé de ses propriétés après la nationalisation des biens en Pologne. La dernière représentante de la famille est la comtesse Anna Helena Branicka-Wolska.

Les principaux membres de la famille Branicki[modifier | modifier le code]

La comtesse Zofia Branicka (1790-1879), épouse d'Artur Stanisław Potocki
Palais de Wilanów
  • Adam Maria Jan Branicki : (1892-1947), au cours de la Première Guerre mondiale, il combattit dans les rangs de l'Armée impériale de Russie, il fut le dernier représentant mâle de la famille Branicki de Korczak, fils du précédent. Décoré à titre posthume en 2011 de la Croix de commandeur avec étoile de l'Ordre de Polonia Restituta pour l'importance de son appui à l'Armée de l'Intérieur polonaise (AK) à Varsovie pendant la deuxième guerre mondiale.
  • Anna Helena Branicka-Wolska : (1924-), en 1945, elle fut emprisonnée par le NKVD à la Loubianka puis déportée dans le camp d'internement de Krasnogorsk (situé près de Moscou), en 1954, elle épousa Tadeusz Wolski, elle est aujourd'hui la dernière représentante de la famille Branicki de Korczak, seconde fille du précédent;
  • Beata Maria Branicka : (1926-1988), en service dans l'Armée de l'Intérieur polonaise (AK) , en 1944, elle prit part à l'Insurrection de Varsovie, elle épousa Leszek Rybiński.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • brannicy.pl Entretien paru dans le "The Voice of Pruszków", février 1998