Félix Dujardin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dujardin.
Eucoleus aerophilus (Creplin, 1839) Dujardin, 1845 (Nématode), un exemple parmi les nombreux parasites sur lesquels a travaillé Dujardin

Félix Dujardin, né le à Tours et mort le à Rennes, est un biologiste français.

Dujardin obtient son baccalauréat ès-lettres à Orléans, le baccalauréat ès-sciences mathématiques à Paris puis, sa licence de sciences physiques. Alexandre Goüin et le vicomte Desbassayns de Richemont s’unissent pour lui démontrer qu’il n’est de carrière importante qu’à Paris. Le 15 juin 1834 donc, il part pour la capitale.

Il obtient la chaire de géologie et de minéralogie à l’université de Toulouse en 1839, puis, l’année suivante, celle de botanique et de zoologie à l’université de Rennes.

Il se rend célèbre pour ses travaux sur les protozoaires dont il définit pour la première fois le groupe à partir de travaux sur des infusoires. Il nomme cet ensemble les rhizopodes.

Il étudie aussi les foraminifères qu’il identifie pour la première fois comme des unicellulaires. Au centre de ces organismes, il observe également une substance, que l'on appellera plus tard le protoplasme. Il réfute en 1835 la théorie, notamment défendue par Christian Gottfried Ehrenberg (1795-1876), qui affirme que les micro-organismes possèdent les mêmes organes que les animaux multicellulaires.

Il étudie aussi les cnidaires, les échinodermes et les helminthes. Ses études sur ces derniers formeront la base de la parasitologie.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Une planche d'un ouvrage de Dujardin

Liens externes[modifier | modifier le code]


Sources[modifier | modifier le code]

  • Marc Rideau, Félix Dujardin, un naturaliste oublié de la Touraine
Dujard. est l’abréviation botanique officielle de Félix Dujardin.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI