Netvibes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de Netvibes

URL http://www.netvibes.com
Slogan Dashboard Everything
Commercial oui
Type de site Portail personnalisable
Langue(s) Multilingue
(76 langues en octobre 2008)
Inscription Facultative
Propriétaire Dassault Systèmes
Créé par Tariq Krim, Florent Frémont
État actuel En activité.

Netvibes (prononcé [nǝtvaibz]) est un portail Web français personnalisable, représentatif de ce qu'on appelle le Web 2.0. Il a été lancé le 15 septembre 2005 par une startup du même nom basée à Paris et à Londres et fondée par les Français Tariq Krim et Florent Frémont. Netvibes appartient depuis début 2012 au groupe Dassault Systèmes[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

Netvibes offre à ses utilisateurs un site web personnel constitué par des pages onglets. Ce site est, à toute fin pratique, un portail web individuel qui donne accès à une multitude de services. Chaque service se présente comme un bloc.

La page d'accueil de ce site se décompose en modules, représentés graphiquement par des blocs rectangulaires. Grâce à l'utilisation d'AJAX, l'utilisateur peut intuitivement réorganiser sa page en déplaçant, supprimant ou ajoutant des blocs.

Netvibes ne propose aucun contenu propre mais agrège le contenu en provenance d'autres sites. Pour ceci, il s'appuie sur les standards que sont RSS, Atom et iCal, ce qui permet d'agréger le contenu de tout site publiant des informations dans ces formats. Des modules spécialisés ont été développés pour augmenter l'intégration des sites particulièrement populaires (Gmail, del.icio.us, flickr, Myspace, facebook, etc.). On peut aussi y ajouter des modules pré-programmés tels que la météo, un compte mail POP ou ses favoris.

Une nouvelle version de Netvibes a été créée en 2008: Netvibes Ginger. Cette dernière souhaite surfer sur la vague des réseaux sociaux en ligne. En effet, Netvibes Ginger intègre une dimension réseau social, l'internaute pouvant accéder à sa page publique mais aussi importer ses listes d'amis, depuis sa messagerie ou son réseau social habituel. Ginger constitue un gain de temps non négligeable, car il permet de gérer non seulement toutes ses pages préférées mais également toute sa vie numérique.

Historique[modifier | modifier le code]

Créé par Tariq Krim comme un outil interne de gestion de ses blogs, Netvibes a été lancé officiellement le 15 septembre 2005 sur le nouveau segment des pages d'accueil personnalisables. D'après FeedBurner, le site est devenu en environ un an le troisième site de lecture de flux RSS au monde[réf. nécessaire].

Netvibes a reçu le Grand Prix du jury des 9e Clic d'or en juin 2006. En 2007, Time Magazine le considère comme l'un des 50 meilleurs sites de l'année[2].

Le 22 janvier 2007, Netvibes lance sa nouvelle version nommée « Ginger » (gingembre)[3].

En octobre 2009[4], la nouvelle version nommée Netvibes Wasabi qui apporte une nouvelle interface de lecture de l'information agrégée, en particulier des flux RSS. Ce nouveau "SmartReader", inspiré de Google Reader, permet la lecture antéchronologique et mixée de l'information provenant en quasi temps réel de différentes sources. La version est rendue publique dans les jours qui suivent la conférence LeWeb '09[5]. La technologie utilisée permettant une approche temps réel est fondée sur le moteur de base de données TokyoTyrant[6], et fait appel aux protocoles PubSubHubbub et RSS Cloud pour les flux accessibles en Server push. Netvibes devient alors 2-en-1, permettant de créer des « dashboards » personnalisables pour suivre l'information.

En mars 2010, Netvibes annonce sa rentabilité[7].

Le 9 février 2012 Dassault Systèmes annonce le rachat de Netvibes[8].

Les utilisations documentaires[modifier | modifier le code]

Les pages Netvibes permettent d'utiliser des fonctionnalités apportées par le Web 2.0 comme l'agrégation de flux en ligne, la diffusion de contenu multimédia et hypermédia ainsi que les réseaux sociaux.
L'utilisateur peut

  • créer une partie privée accessible par authentification (page personnelle) et une partie publique,
  • développer une veille informationnelle et documentaire (facilitée par l'accès aux flux d'informations),
  • contribuer à un réseau social intégré à ce site, qui permet notamment de repérer le travail documentaire d'autres utilisateurs et faire de ce système un espace où l'information peut être récupérée et transmise entre les différents utilisateurs,
  • mettre à disposition des informations,
  • informer d'autres usagers ou clients,
  • créer un bureau virtuel.

Chaque partie publique agit donc comme un réservoir de ressources dans lequel chaque utilisateur peut prendre des références et alimenter sa propre page par le principe du mixage (mashup).

Interface de programmation de Netvibes[modifier | modifier le code]

Netvibes publie le 3 mars 2006 une interface de programmation (API) permettant aux programmeurs de produire leurs propres modules. Ces modules s'apparentent à de mini-sites web hébergés sur des serveurs indépendants de ceux de Netvibes. Plusieurs nouveaux modules sont rapidement disponibles, recensés sur le site officiel ou sur des sites tiers. Cette interface a été entièrement revue en mars 2007, et renommée Universal Widget API (UWA). Les widgets fonctionnent avec Netvibes et d'autres plates-formes, parmi lesquelles iGoogle, Apple Dashboard, Opera...

[réf. nécessaire]

Netvibes Ecosystem[modifier | modifier le code]

En mai 2006, Netvibes a mis en ligne Netvibes Ecosystem qui est constitué d'une grande base de données à laquelle tout le monde peut contribuer, contenant :

  • la liste de tous les modules Netvibes disponibles, classés par catégorie ;
  • un annuaire de flux RSS ;
  • un annuaire de podcasts ;
  • des onglets créés par les utilisateurs regroupant plusieurs flux RSS ou podcasts traitant des mêmes sujets ;
  • des ensembles d’événements que vous pouvez ajouter à votre calendrier Netvibes ;

Puis en 2009, deux catégories sont ajoutées :

  • un annuaire de pages publiques netvibes (« univers ») ;
  • un annuaire de thèmes pour Netvibes, avec un éditeur de thème.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]