Emmanuelle Laborit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laborit.

Emmanuelle Laborit

Naissance 18 octobre 1971 (43 ans)
Paris
Nationalité Française
Profession comédienne

Emmanuelle Laborit est une comédienne française, née le 18 octobre 1971 dans le 14e arrondissement de Paris.

Récompensée du Molière de la révélation théâtrale dans Les Enfants du silence en 1993, elle passe plus de temps en tant que directrice de l'International Visual Théâtre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Emmanuelle Laborit est née le 18 octobre 1971 à Paris. Née sourde, Elle est la petite-fille du scientifique Henri Laborit (1914-1995) et la fille du psychanalyste et psychiatre Jacques Laborit et femme de Jean Dalric. Elle a eu de la chance de naître dans une famille qui accepte sa surdité[réf. nécessaire]. Grâce à son père, elle apprend la langue des signes à 7 ans ce qui lui ouvre une porte vers le monde extérieur. De 13 à 16 ans elle connaît une période de révolte mais fini par passer son bac en 1992 après un deuxième essai. Sa sœur Marie, lui est d'une aide précieuse, entendante, elle peut traduire les pensées de sa sœur à une autre personne et signe même avec elle ce qui font qu'elles sont très proche.

Carrière[modifier | modifier le code]

Elle a reçu le Molière de la révélation théâtrale, en 1993, pour son rôle dans Les Enfants du silence, adapté de la pièce américaine du même nom écrite par Mark Medoff : elle est la première comédienne sourde à avoir reçu, en France, une telle récompense. Elle devient aussi l'ambassadrice de la langue des signes en France (LSF).

Son livre autobiographique Le Cri de la mouette, publié en 1994, obtient le Prix Vérité de la ville du Cannet dans la même année.

Elle a été membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence.

Déjà membre de l'International Visual Theatre depuis 1979, Emmanuelle Laborit succède à Alfredo Corrado, Thierry Jouono et Jean-François Labouverie, et prend la tête de l’établissement en 2003.

Elle est Officier de l'Ordre des Arts et des Lettres.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Mise en scène[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]