Emblème du Tibet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Emblème du Tibet adopté par le gouvernement tibétain en exil

Emblème du Tibet est le nom donné par le Gouvernement tibétain en exil à son emblème officiel.

Description[modifier | modifier le code]

Ce dernier comporte deux lions des neiges tête-à-tête, comme sur le drapeau du Tibet ou sur certains billets de banque tibétains, avec un style artistique différent, et comprend de nombreux symboles bouddhistes. Ses éléments principaux sont le soleil et la lune au-dessus de l'Himalaya, lesquels représentent le pays du Tibet, souvent dénommé Pays des Neiges. Sur les pentes des montagnes se tiennent deux lions des neiges. Entre eux se trouve la roue à 8 branches du Dharmacakra, qui représente le Noble sentier octuple du Bouddhisme. À l'intérieur de la roue, un joyau tourbillonnant à trois couleurs représente les pratiques des 10 vertus transcendantes et des 16 conduites humaines. L'inscription en tibétain sur la bannière flottante au-dessous est la suivante : bod gzhung dga' ldan pho brang phyogs las rnam rgyal, ce qui signifie : « le Gouvernement tibétain, palais de Ganden, victorieux en toutes directions », c'est le nom de la résidence des dalaï-lama au monastère de Drepung et - au sens figuré - le gouvernement du Tibet fondé par le 5e dalaï-lama.

Historique[modifier | modifier le code]

Le lion des neiges est le symbole national du Tibet et, entre 1912 et 1950, le gouvernement tibétain l'a représenté non seulement sur le drapeau du Tibet, mais aussi sur les sceaux de l'administration, les billets de banque tibétains, les pièces de monnaie tibétaines et les timbres tibétains, ainsi que sur le sceau du dalaï-lama[1],[2].

La montagne enneigée représentée sur l'emblème et le drapeau du Tibet correspond au nom d'un ancien roi du Tibet, Namri, qui signifie « montagne du ciel »[3].

Il est l'emblème officiel du Gouvernement tibétain en exil, dont le siège est à Dharamsala en Inde[4].

Usage[modifier | modifier le code]

Un monument commémoratif en bronze représentant les deux lions des neiges, emblème du Tibet, a été inauguré le 1er octobre 2000 devant la maison d'Alexandra David-Néel par le moine tibétain Palden Gyatso[5].

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Marc Moniez, Christian Deweirdt, Monique Masse, Le Tibet, Éditions de l'Adret, Paris, 1999, (ISBN 2-907629-46-8), p. 65 : « Il [Thubten Gyatso] met en place une armée nationale, fait imprimer des timbres à l'effigie du drapeau national et crée une monnaie. »
  2. (en) Robert Beér, The encyclopedia of Tibetan symbols and motifs, p. 78 : « Hence the snow-lion is the national animal symbol of Tibet: it adorns Tibet's national flag, its government seals of office, its coins, banknotes, and stamps, and forms the insignia of His Holiness the Dalai Lama ».
  3. (en) Samten G. Karmay, Mountain Cults and National Identity in Tibet, in Resistance and reform in Tibet, Robert Barnett, Shirin Akiner, p. 113.
  4. The Official Web Site of the Central Tibetan Administration.
  5. Programme du dimanche 1er octobre 2000.