Electronic Frontier Foundation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis EFF)
Aller à : navigation, rechercher
Electronic Frontier Foundation
Image illustrative de l'article Electronic Frontier Foundation

Création 1990
Siège San Francisco, Californie, États-Unis
Coordonnées 37° 46′ 57″ N 122° 25′ 19″ O / 37.7826, -122.42237° 46′ 57″ N 122° 25′ 19″ O / 37.7826, -122.422  
Site web eff.org

L'Electronic Frontier Foundation (EFF) est une organisation non gouvernementale internationale à but non lucratif, fondée en 1990 aux États-Unis par Mitch Kapor, John Gilmore, et John Perry Barlow, connu pour être l'auteur de la Déclaration d'indépendance du cyberespace.

Liberté d'expression[modifier | modifier le code]

L'EFF utilise le ruban bleu pour symboliser leur défense de la liberté d'expression.

L'objectif essentiel de l'EFF est de défendre la liberté d'expression sur Internet. En effet, le développement de celui-ci ne peut se faire sans la prise en compte des sujets politiques, économiques et légaux.

Calcul distribué[modifier | modifier le code]

L'Electronic Frontier Foundation offre des prix de calcul coopératif[1] afin d'encourager les internautes à contribuer à la résolution de problèmes scientifiques par le calcul distribué :

  • 50 000 USD pour la découverte d'un nombre premier d'au moins un million de chiffre, remporté le 6 avril 2000 par le GIMPS[2].
  • 100 000 USD pour la découverte d'un nombre premier d'au moins dix millions de chiffres. Le GIMPS a trouvé le 23 août 2008, M43 112 609, un nombre premier de 12 978 189 chiffres.
  • 150 000 USD pour la découverte d'un nombre premier d'au moins cent millions de chiffres.
  • 250 000 USD pour la découverte d'un nombre premier d'au moins un milliard de chiffres.

Position vis-à-vis des brevets[modifier | modifier le code]

Pour l'EFF, certains brevets technologiques déposés dans le monde sont illégitimes : l'usage de la technologie brevetée est très courant et son apparition est peu documentée, mais des sociétés en revendiquent la propriété une fois celle-ci installée dans le quotidien de tous.

Voici une liste de brevets[réf. souhaitée] que l'EFF estime nuisible au développement et à l'usage public.

  • L'achat en ligne en un seul clic (brevet U.S. no 5 960 411.)
  • Le caddie d'achat en ligne (brevet U.S. no 5 715 314.)
  • L'hyperlien (brevet U.S. no 4 873 662.)
  • La vidéo en direct (streaming en version anglaise) (brevet U.S. no 5 132 992.)
  • L'internationalisation des noms de domaine (brevet U.S. no 6 182 148.)
  • Les fenêtres intruses (brevet U.S. no 6 389 458.)
  • La bannière publicitaire ciblée (brevet U.S. no 6 026 368.)
  • Le paiement en ligne par carte de crédit (brevet U.S. no 6 289 319.)
  • La navigation avec cadres (brevet U.S. no 5 933 841 & 6 442 574.)
  • Les liens affiliés (brevet U.S. no 6 029 141.)
  • Le clic (de souris) sur un PDA (brevet U.S. no 6 727 830) - 27 avril 2004, par Microsoft
  • La (TODO) liste de travail dans un programme (brevet U.S. no 6 748 582) - juin 2004, par Microsoft
  • Le téléchargement de mises à jour de logiciels ou listes antivirus[3] - par British Technology Group
  • L'émoticône « :-( » par Despair Inc.[4] (marque déposée U.S. no 75502288) ; bien que la menace de poursuite judiciaire soit une farce, la marque est bel et bien déposée.
  • Le format jpeg (brevet U.S. no 4 698 672) - octobre 1987, par Forgent Networks

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :