Émoticône

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec smiley.
Émoticône cœur = amour

Une émoticône ou emoticon est une courte figuration symbolique d'une émotion, d'un état d'esprit, d'un ressenti, d'une ambiance ou d'une intensité, utilisée dans un discours écrit. La tendance est née de la combinaison de plusieurs caractères typographiques, comme le smiley :-), mais le terme désigne aussi une petite image – pouvant être fixe ou animée – telle que « Clin d'œil », et de manière générale une forme là où elle est possible. Elle permet de communiquer brièvement, à l'écrit, une information comparable à une expression faciale, au ton de la voix ou à une gestuelle à l'oral.

L'émoticône ne doit être confondue, ni avec l'art ASCII, ni avec les ornements et symboles typographiques appelés casseaux (dingbat)[note 1],[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Smiley graphique
Smiley typographique

Dès l'invention de la première émoticône typographique « :-) », un nom anglais lui est donné : smiley, à l'image du célèbre smiley – le visage souriant dans un cercle jaune. Son homologue « :-( », le frowney, naît quelques instants plus tard. Ils sont d'abord conçus uniquement pour accompagner l'en-tête des sujets afin de distinguer les sujets sérieux des sujets humoristiques, mais leur potentiel dépasse rapidement les intentions du créateur et on les retrouve presque instantanément à l'intérieur des textes pour dénoter une émotion. Faute d'un vocabulaire adéquat pour la nouvelle tendance, l'étiquette « smiley » est attribuée aux multiples variations qui voient le jour rapidement en dépit de l'étymologie ((en) smile ⇒ sourire) qui ne correspondait qu'au premier. Les francophones reprennent rapidement le terme smiley. Ce n'est que plus tard, en 1990, qu'est proposé le terme « emoticon » en anglais (mot valise entre émotion + icône) pour décrire convenablement le phénomène, puis en 1996 sa traduction littérale « émoticône » en français. La confusion des termes demeure énorme entre l'usage répandu de smiley et du néologisme émoticône et ce dans une grande proportion de langues de par le monde. À noter cependant que le terme « émoticône » s'affranchit des références au visage ou au sourire et permet ainsi d'exprimer une émotion avec d'autres représentations ; par exemple un cœur <3 ou une rose @}-'-,- . En admettant l'usage des deux termes, on peut alors dire que les smileys sont un type spécifique d'émoticônes.

Historique[modifier | modifier le code]

Marcellin Jobard (1792-1861)
Émoticônes imprimées dans la revue Puck (États-Unis) en 1881.

Selon la découverte[2] de Levi Stahl (travaillant à l'University of Chicago Press), la première trace d'une émoticône daterait de 1648. En effet, il a trouvé dans une édition imprimée du poème To Fortune, du poète anglais Robert Herrick, la suite de caractères (smiling yet :). Une reproduction en est visible[3] sur le site québécois bilingue Canoë.

C'est le belge d'origine française Marcellin Jobard, lithographe et inventeur qui, dans un texte du journal le Courrier Belge du 11 octobre 1841, utilise la première émoticône pour figurer l'ironie. Dans un rapport sur l'Exposition de 1839, publié en 1842 il explique son projet : Des lacunes de la typographie[4].

L'invention des émoticônes contemporaines est généralement attribuée à Scott Fahlman, professeur à l'université Carnegie Mellon aux États-Unis, qui le 19 septembre 1982 créa le symbole :-) imitant le smiley, afin d'étiqueter les messages drôles ou ironiques qui circulaient sur le forum de son université[5],[6].

Les premières émoticônes étaient :-) et :-(

Il suffit de pencher la tête vers la gauche pour voir un visage stylisé avec le caractère deux-points pour les yeux, un tiret pour le nez et une parenthèse pour la bouche.

Cela dit, un message du 20 septembre 1982 précise qu'avant l'invention de Scott Fahlman, le symbole \__/ évoquant un sourire était déjà utilisé[7]. Il est devenu rare aujourd'hui de voir des émoticônes sans yeux.

Usage[modifier | modifier le code]

L'usage des émoticônes est très variable d'un milieu à l'autre et en fonction du type de discours[8]. Véhiculer une portion significative d'un message par l'expression d'une émotion est propice aux erreurs d'interprétation. L'impact de celles-ci est, par contre, amoindri d'autant que la réaction du destinataire est rapide et qu'une éventuelle précision peut être apportée rapidement. C'est le principal facteur qui explique le nombre élevé d'émoticônes dans les dialogues en ligne et forums et leur quasi-absence dans les communications qui s'approchent d'un monologue.

L'usage est aussi largement tributaire du « vocabulaire » des différents participants. Celui-ci ira d'un timide sourire occasionnel pour certains à un éventail d'émoticônes régulières pour les habitués. L'utilisateur averti doit donc s'assurer qu'il est bien compris. Cette vérification se fait généralement de façon tacite par une utilisation progressive. Il n'est pas exclu que leur utilisation puisse parfois devenir inconsciente[9].

L'usage des émoticônes est très utilisé pour signaler un ton ironique lors d'une remarque, afin que le destinataire ne croie pas à une réelle attaque verbale. L'émoticône remplace alors les expressions du visage et variations de la voix impossibles à retransmettre à l'écrit.

Grammaire[modifier | modifier le code]

Le caractère de l'émoticône la rapproche beaucoup de l'interjection. Employée sans morphème et sauf devant un déterminant ou un pronom, l'émoticône apporte une information sur l'émotion de l'auteur, mais toujours dans le contexte de la phrase. Par exemple dans « Tu es très heureux :-) ? », l'auteur n'est pas seulement content, mais bien content que « tu » sois heureux.

Figure de style[modifier | modifier le code]

Symbolisant directement les émotions, les émoticônes se prêtent facilement à certaines figures de style telles que l'ironie ou l'hyperbole. On pourra ainsi voir une personne feindre la détresse psychologique à l'annonce d'un départ de quelques jours ou manifester la joie lors d'un événement malheureux. La majorité de ces figures de style sont employées de façon triviale, mais d'autres peuvent être délibérément ambiguës. On peut employer le clin d'œil « ;) » ou la langue tirée (« :P » ou « :p ») pour lever de telles ambiguïtés, mais on peut aussi bien délibérément les omettre. Il existe aussi un mélange des deux cités précédemment : « ;p » qui est plutôt ironique, qui se moque de l'autre.

Certains voient dans l'émoticône le contraire d'une figure de style: la figure vise, dans la phrase, un certain effet. Au contraire, l'émoticône est chargée de donner à la phrase une signification, une nuance, qu'elle n'avait pas.

Ponctuation[modifier | modifier le code]

On emploie souvent l'émoticône à la fin de la phrase, cependant elle n'est en aucun cas un signe de ponctuation[réf. nécessaire]. On peut aussi très bien utiliser :-P une émoticône au beau milieu de la phrase sans mettre fin à celle-ci. Elle marque donc, théoriquement, l'instant précis où l'émotion est ressentie. La croyance qu'il s'agirait d'une ponctuation vient des messageries instantanées où il est coutume d'omettre le "." à la fin d'une réplique.

Mais parce qu'ils sont eux-mêmes constitués de signes de ponctuation (quand ils ne sont pas remplacés par des images), l'utilisation d'émoticônes immédiatement avant un signe de ponctuation obligatoire pour des raisons grammaticales est un problème irrésolu. Il est en effet possible de faire ceci : "(chouette ! ;)" ou cela "(chouette ! ;))" ; certaines personnes considérant que l'émoticône peut dans ce cas, servir de parenthèse fermante. Le webcomic xkcd traite du sujet, en exagérant volontairement son importance[10].

La solution la plus lisible est d'ajouter une espace entre l'émoticône et la ponctuation, peu importe lequel (voici un cas évident :-) ).

Morphèmes[modifier | modifier le code]

Quoique rare, il est possible de voir un suffixe ajouté à l'émoticône créant ainsi un tout autre mot (verbe, nom, adjectif, adverbe, etc.). Exemple : <3able (adorable, aimable)[réf. nécessaire]

Variations culturelles[modifier | modifier le code]

Émoticône style manga[modifier | modifier le code]

Danse de Kirby

Elles sont appelées au Japon Kao Moji ou Face Marks (qui veut dire « visage de face ») car elles ont la particularité de se lire sans pencher la tête, et leur graphie s'inspire des expressions de personnages dans les mangas.

Les caractères ' ou " sont ajoutés pour traduire une légère gêne (représentation d'une goutte de sueur), par exemple : « ^^' » ou « -_-' » ( abréviation : « --' » ou « -' » )

Elles sont souvent plus visuelles et permettent des variations et des interprétations différentes.

Certaines de ces émoticônes sont largement utilisées en Occident par la nuance qu'elles apportent. Ainsi, un sourire avec les yeux ouverts « :-) » n'est pas utilisé dans le même contexte qu'un sourire avec les yeux fermés « ^^ », la bouche qui fait la liaison entre les deux yeux est cependant peu utilisée pour celui-ci. « T_T », « O_o » ou « >_< » sont également très répandus.

Différence entre le style occidental et le style japonais[modifier | modifier le code]

Des chercheurs en psychologie des universités de Hokkaidō (Japon) et de l'Alberta (Canada), dirigés par Masaki Yuki, ont analysé comment les Japonais et les Américains déchiffrent les expressions faciales. Ainsi, les Américains se concentrent sur les lèvres, et les Japonais sur les yeux[11]. C'est pourquoi les émoticônes occidentales montrent une grande variété de bouches, par exemple :
:) :( :/ :D :P   etc.
tandis que les émoticônes japonaises (nommées kaomoji) présentent une grande variété d'yeux, par exemple :
^_^ n_n ô_O -_- >_< x_x etc.

Émoticône Kirby[modifier | modifier le code]

Kirby, personnage de jeu vidéo Nintendo et de dessin animé a plusieurs émoticônes le représentant se déplaçant à gauche ou à droite: <('-'<), dansant: (>' . ')> <(' . ')> <(' . '<), s'embrassant : (>*-*)> <(*-*<) boxant : c(-_-c), etc.[12].

Émoticône style russe[modifier | modifier le code]

En Russie, les émoticônes de style occidental sont utilisés. Cependant une variation existe sur le fait que plusieurs parenthèses peuvent être utilisées pour représenter la bouche. Par exemple un smiley :-D étant plus fort que l'expression :-) sera représentée dans la culture russe par un émoticône :-))) voire :-)))))). Cela fonctionne aussi pour les expressions tristes : :-((( Plus le nombre de parenthèse est important plus l'expression est forte. Ce principe existe parfois en n'utilisant que les parenthèses : ))).

Émoticônes graphiques[modifier | modifier le code]

Émoticône triste
Émoticône diable

Du fait de la popularité croissante des émoticônes, la plupart des messageries Web, clients courriels ou logiciels de messagerie instantanée proposent l'insertion d'émoticônes au format graphique et non textuel, voire le remplacement automatique des émoticônes textuelles par leur équivalent graphique, s'il existe, telles les emoji, émoticônes japonaises qui représentent des pictogrammes plus élaborés. Ces équivalents ne sont pas tournés de 90° vers la gauche, et sont, le plus souvent, plus riches au niveau des détails, car non soumis aux contraintes des caractères ASCII, voire animés, sous la forme d'images au format GIF.

Bravo ! : Applau.gif ,

Injures : PissedOff.gif ,

Colère : Angry.png

Les émoticônes graphiques se sont développées après le grand succès qu'elles ont connu aux États-Unis. Par la suite, de nombreux sites Internet ont su introduire des émoticônes en les modifiant pour en faire des émoticônes graphiques. Les émoticônes ont eu un grand succès sur la toile, car elles permettent aux utilisateurs de s'exprimer plus facilement et d'une manière plutôt originale. Elles ont l'avantage de créer un langage universel car non basé sur la langue.

Scott Fahlman, déplorerait le remplacement systématique des émoticônes par des smiley dans les systèmes de messageries modernes. Si elles agrémentent les textes de jolies couleurs et rendent leur signification plus évidente, il est aussi vrai qu'ils contraignent les utilisateurs à une syntaxe particulière. Ainsi les émoticônes à casquette d:-) disparaissent peu à peu puisqu'elles ne sont plus rendues correctement.[réf. nécessaire]

Remplacement « :AAA: »[modifier | modifier le code]

La grande majorité des développeurs de forums ont adopté comme convention d'encadrer les mots à remplacer par une émoticône graphique par des deux-points (« :lol: » ou encore « :lol »). Les administrateurs des forums peuvent alors créer de nouveaux mots et de nouvelles images sans risque de voir la substitution se produire au beau milieu d'une phrase. On voit donc parfois apparaître dans les textes où la substitution n'est pas exécutée des chaînes de caractères telles que « :lol: », « :triste: », (d'où quelques graphies savantes pour les abréviations les plus connues). Certains se permettent d'écrire ce genre de « mots » là où il savent parfaitement qu'ils ne seront jamais substitués, d'autres en inventent littéralement des nouveaux. Le plus simple est donc de considérer tout mot encadré de la sorte comme une émoticône exprimant l'émotion liée au mot.

Liste des émoticônes typographiques[modifier | modifier le code]

Les trois styles d'émoticône
Émoticônes les plus courantes
Style occidental Description Style nippon
 :-)    :)    =)    (: Sourire ^^    (^_^)    (^^)    n_n    *^_^*    ^_^    ^^_^^    ^,^    ^o^
X)    x)   (x Sourire (style South Park) XuX
 :-(    :(    =(    ): Tristesse é.è    é_è
:-|    :|    =|    |: Blasé ¬_¬"    u_u    U_U'    <_<'    -_-"    ¬~¬"    =_=    --"    -.-"
 :-D    :D    =D Riant de toutes ses dents, heureux
 ;-)    ;)    (; Clin d'œil ^_-    (o.~)    (^_-)    (^.~)    ('_-)    OwU    O_U
 :-P    :-p    :P    :p    =P    =p Tirant la langue XpX    OpO   
 :-O     :-o    :O    :o    =O    =o    =-O    o: Étonné, bouche bée, surpris (@_@)    O_o    o_O    °°    °o°    o__Ô ô__O   

-_o    OoO    Owô *_*

8-)    8)    8-O    8O N'en croyant pas ses yeux, adoration *_*    +_+    °_°    ¤_¤    *o*    *w*    *W*    *v*    *V*    O_o'    OoO    +-+    *^*

^\ _ /^

X-D    XD    x-D    xD    Personnage riant (style South Park)
 :-$    :$    =$    $:    :x Gêné, timide ^///^    O///O    T///T    °///°    >///< ^^' ^^'
 :-/    :/    =/    /: Agacement -_-'    _"    >_>    '_'    -.-'    ¬¬   --'    --"    -.-"    u_u"    u_u'    -w-"
<3 Cœur (amour) (tourné sur la droite et non la gauche)
 :-X    :-x       :X    :x    :-#    :#    =X    =x    =#    x: Ne parlant pas, muet, bouche cousue TxT    °x°    *x*    'x'    "x"    OxO    '-'
 :-S    :S    :-s    :s  :$   =S    =s =$ s: Confus, embarrassé é~è    (°~°)    (@_@)    (@o@)
 :'-(    :'(    ='( Pleurant Q__Q ; T_T  ;_; ç_ç QQ T-T TT_TT P.P TAT T^T TTwTT ToT T__T    T^T   
*-*   Ému, larmoyant, médusé QwQ ;w; qwq *^* ToT
Moins classiques
Style occidental Description Style nippon
 :3 :-3 =3 Mignon, sourire de chat ^w^ owo OwO ^.^ 0w0 éwè
 :o)    <:o) Clown, clown avec chapeau
 %^)    %^>    Ivresse, folie o_^
69    (.\°)    Yin Yang
*<B^)    *<8^) Surfeur, skieur
|-O xo Bâillant =o=    -o-    -0-    =0=
3-) z-) z) Dormant (µ_µ)   
 :-°    :°    =° Sifflant, prenant l'air innocent ('.)_('.)    .w.    .__.
 :-]    :]    =] Confiant, fier, approbation
 :-d    :d    =d Bave, alléché *q*    *Q*    °q°    °Q°    TqT    TQT    *µ*
+o(    ¦~( Malade @_@    x_x
D:    DX    D= Mécontent, horrifié (tourné sur la droite et non la gauche) è_é    èé    èOé
B-)    B) Lunettes [o]_[o]    [.]_[.]    [°]_[°]    [0]_[0]
>:-D    >:D    >=D Sadique -w-    èwé
x( X-[ Contrarié, embêté >_<    ><    ~_~    >.<
 :-@    :@    >:-(    >:(    =@    >=( En colère è_é    `_´    -_-+    -_-#    *w*# >.>
x( x| Fatigué, exaspéré, désespéré v.v    u_u    =_=    -_-  ; ~_~° orz
x-( Mort x_x    XoX
8D Youpi ! (joie ou victoire) \(^o^)/    \o/    )°(
Voit des dollars (Picsou) $_$
 :-* Bisou ^*^    ^3^    °3°    *3*    °*° ; 030
 :-~    :-Q Cigarette à la bouche
(:)-) Plongeur O u O|
():-)    ():)    0:-)    0:)    ()=)    0=) Auréole. Innocence, perfection (souvent feint)
<:( <:o Expression gênée, inquiet é_è    éoè    éè
 :') :'D ED Moqueur, pleure de rire ovô
Chat faisant la gueule °^° '^'
>:( >=( >:o Expression fâchée, en colère è_é    è_é# >_<
3:)  3>:) Diablotin èvé
(_Y_)    (_¤_) (_(_) Des fesses
3==D    8===D    c==3   (_)_)===D Un sexe masculin
( Y ) Ou féminin
( o Y o )    ( o )( o )    ( . Y . ) Des seins
 :€ :{ Moustache ^m^ omo
*~<=D§§§ Le Père Noël
(___(--# Dynamite
@}->->---    @}-'-,- Une rose
_@_/ i@_ Un escargot
<:3)~~ Une souris
>°)))>< Un poisson

N.B. : Malgré tous les efforts pour donner à chaque émoticône une description précise, on comprendra toujours mieux la nuance ou la signification exacte si l'on connaît le contexte. Par ailleurs, il existe de petites différences de sens entre le style nippon et le style occidental.

Unicode[modifier | modifier le code]

Table des caractères Unicode « Émoticône » :

PDF : en
 v · d · m 
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
A
B
C
D
E
F
1F60
😀
😁
😂
😃
😄
😅
😆
😇
😈
😉
😊
😋
😌
😍
😎
😏
1F61
😐
😑
😒
😓
😔
😕
😖
😗
😘
😙
😚
😛
😜
😝
😞
😟
1F62
😠
😡
😢
😣
😤
😥
😦
😧
😨
😩
😪
😫
😬
😭
😮
😯
1F63
😰
😱
😲
😳
😴
😵
😶
😷
😸
😹
😺
😻
😼
😽
😾
😿
1F64
🙀
🙁
🙂
 
🙅
🙆
🙇
🙈
🙉
🙊
🙋
🙌
🙍
🙎
🙏

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Certains de ces symboles peuvent toutefois être employés en tant qu'émoticônes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Clémence Le Monnier de Gouville, S'écrire au XXIe siècle, Ésam Caen, 2012, p. 46
  2. http://ivebeenreadinglately.blogspot.fr/2014/04/the-first-emoticon.html
  3. http://blogs.canoe.ca/canoetech/uncategorized/was-the-emoticon-created-in-1648/
  4. "Si l’on trouvait le moyen d’exprimer à l’aide de trois ou quatre signes nouveaux tous les principaux groupes de sensations voisines, de manière à mettre le lecteur en état de rendre à première vue les sentiments de l’auteur, il nous semble qu’on devrait les adopter. [...] par exemple un point d’ironie représenté par une petite flèche tiendrait lieu des phrases : dit-il en persiflant, ajouta-t-il en plaisantant, reprit-il d’un air moqueur, etc. [...] un point d’irritation, un point d’indignation, un point d’hésitation, tout cela exprimé avec la même flèche placée dans quatre positions différentes. Nous proposons un point de sympathie (), un point d’antipathie )(, un point d’affliction, un point de satisfaction, un signe pour la voix haute, un pour la voie basse, etc. (Industrie française: rapport sur l'exposition de 1839 - Volume II, p. 350-351) (disponible sur GoogleBooks).
  5. Scott E. Fahlman, Smiley Lore :-), (en) Site personnel de l'auteur
  6. Laporte, Yvon, « Smiley » a 25 ans :-), Canoë, 18 septembre 2007, consulté en ligne le 18 septembre 2007
  7. Discussion menant à la création du smiley en 1982
  8. (en) Emoticons and social interaction on the Internet: the importance of social context
  9. [PDF]+(en) Exploring the missing wink: emoticons in cyberspace, sur le site ou.nl
  10. TED Talk sur xkcd.com, 9 février 2009
  11. non trouvé le 20 octobre 2013, sur le site lynx.let.hokudai.ac
  12. Kirby Emoticons, sur le site chatslang.com

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]