Djibril Tamsir Niane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Niane.

Djibril Tamsir Niane est un écrivain et historien guinéen, né le 9 janvier 1932 à Conakry (Guinée). Il est spécialiste de l’histoire du Mandé, notamment l'Empire du Mali.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étudiant en histoire à l’Université de Bordeaux (France), Djibril Tamsir Niane est titulaire d’une licence et d’un DES. Son mémoire portant sur la recherche sur l’Empire du Mali, il collecte auprès des griots, notamment Mamadou Kouyaté, les récits de la tradition orale. C’est à partir de ces recherches qu'il publie en 1960 Soundjata, ou l’épopée mandingue, son ouvrage le plus connu. Il a participé à l’écriture de l’Histoire générale de l’Afrique sous les auspices de l’Unesco avec Joseph Ki-Zerbo.

Il est également auteur de pièces de théâtre comme Les fiançailles tragiques. Certains de ses écrits lui valent la prison sous le régime de Sékou Touré, puis l’obligent à l’exil au Sénégal dans les années 1970.

Djibril Tamsir Niane est professeur honoraire de l’Université Howard (Washington, D.C.) ainsi que de l’Université de Tokyo.

Djibril Tamsir Niane est le père de Katoucha Niane qui a été l'un des premiers mannequins noirs internationaux, auteur d'un livre intitulé Dans ma chair où elle révèle son excision à l'âge de 9 ans[1], avant son décès à Paris au début 2008.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1960 : Soundiata ou l'épopée mandingue (Paris, Présence africaine)
  • 1975 : Recherche sur l'empire du mali au Moyen Age, suivi de Mise en place des populations de la Haute-Guinée (Paris, Présence africaine)
  • 1985 : Contes d'Hier et d’Aujourd’hui (Paris, Présence africaine)
  • 1989 : Histoire des Mandingues de l'ouest (Paris, Khartala)
  • 1991 : Histoire générale de l’Afrique, (collectif, Paris, Présence africaine/Edicef/Unesco).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Katoucha Niane, Dans ma chair, Paris, Michel Lafon, 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pierrette Herzberger-Fofana, « Djibril Tamsir Niane, ou le récit historique », in Écrivains africains et identités culturelles : entretiens, Stauffenburg, Tubingen, 1989, p. 94-102 (ISBN 3-923721-92-7)
  • Kahiudi Claver Mabana, « Les voix de démystification : Djibril Tamsir Niane, Chaka (1971) », in Des transpositions francophones du mythe de Chaka, Lang, 2002, p. 59-65 (ISBN 9783906769400)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :