Deuxième épître aux Corinthiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Folio du papyrus 46, l'un des plus anciens manuscrits du Nouveau Testament, contenant 2 Cor. 11:33-12:9
Codex liturgique contenant 2 Cor. 6:5–7, Égypte copte, Musée du Louvre

La Deuxième épître aux Corinthiens, généralement abrégée en 2 Corinthiens ou 2 Cor., est un livre du Nouveau Testament. Elle est envoyée par l'apôtre Paul à l'église de Corinthe. Elle comprend treize chapitres.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le chapitre 1 contient les salutations de Paul et un message d'actions de grâces.

Le chapitre 2 contient des conseils personnels pour Tite.

Les chapitres 3 à 7 traitent de la puissance de l'Évangile dans la vie des saints et de leurs dirigeants.

Les chapitres 8 et 9 recommandent aux saints de donner de bon cœur aux pauvres.

Les chapitres 10 à 12 affirment la position de Paul en qualité d'apôtre.

Le chapitre 13 exhorte à la perfection.

Contenu[modifier | modifier le code]

Dans la deuxième lettre de Paul aux Corinthiens, Paul se réfère à nouveau à lui-même comme un apôtre de Jésus-Christ par la volonté de Dieu et rassure le peuple de Corinthe que sa visite ne sera pas une autre visite douloureuse, mais ce qu'il a à dire, c'est ne pas causer de peine, mais de les rassurer l'amour qu'il a pour eux.

Cette lettre est plus courte que la première et un peu déroutante si le lecteur n'est pas au courant de la situation sociale, religieuse et économique de la communauté. Paul sentait que la situation à Corinthe était encore plus compliquée et se sentait attaqué.

Certains contestent son autorité en tant qu’apôtre et il compare le niveau de difficulté à d'autres villes qu'il a visitées, où il fut bien accueilli, comme les Galates. Il est critiqué pour la façon dont il parle et écrit et estime qu'il est juste de se défendre avec certains de ses enseignements importants.

Il souligne l'importance de pardonner aux autres, et le nouvel accord de Dieu qui vient de l'Esprit du Dieu vivant (2 Cor. 3:3), et l'importance d'être une personne du Christ et de donner généreusement pour le peuple de Dieu à Jérusalem. La lettre se termine avec sa propre expérience de la façon dont Dieu a changé sa vie.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Guy Bonneau, Paul et les Corinthiens II : La seconde lettre, coll. Connaître la Bible, n° 36, Bruxelles, Éditions Lumen Vitae, 2004, 80 p. ISBN 2-87324-243-4.

Liens externes[modifier | modifier le code]