Dameuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dameuse PistenBully 300.

Une dameuse est un véhicule sur chenilles spécialement fait pour resurfacer la neige des pistes de ski ou des pistes de motoneiges. Il s'agit d'une version spécialisée d'autoneige.

Les termes resurfaceuse et surfaceuse désignent plus spécifiquement les véhicules utilisés pour retravailler les surfaces de glace, en particulier les patinoires. Le terme Ratrac est parfois utilisé mais il s'agit d'une marque de commerce.

Principe[modifier | modifier le code]

Dameuse avec équipement standard pour piste de ski.

Les deux principaux rôles des dameuses sont de produire un état de surface facilement skiable des pistes et de préserver le manteau neigeux de la fonte. Le principe de la dameuse est simple :

  • une lame articulée à l'avant sert à donner forme à la piste, casser les bosses, boucher les trous, transporter la neige, etc. ;
  • les chenilles servent à mouvoir la machine mais aussi à un premier tassement de la neige ;
  • à l'arrière, une fraise ou un équipement fraisant chasse l'air du manteau neigeux, suivi juste après de bavettes flexibles qui lissent le tout, avec une forme de « tôle ondulée » qui permet d'augmenter la surface de neige en contact avec l'air froid, et, par conséquent, d'améliorer la pénétration du froid dans le manteau neigeux.

Il existe différents accessoires adaptés à différents types de pistes : pour pistes de ski conventionnel, pour ski acrobatique et surf des neiges (« snowparks »), ainsi que pour faire des trace-guides pour motoneige et ski nordique.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Piste de ski damée

La transmission des dameuses est dite hydrostatique. Un moteur thermique entraîne en rotation des pompes hydrauliques à cylindrée variable qui elles-mêmes alimentent les moteurs hydrauliques des chenilles et de l'équipement arrière. Quand une grande quantité de neige est tombée ou a été produite artificiellement, une dameuse passera pour compacter celle-ci afin de faciliter la glisse. À la fin des activités de la journée, les dameuses passeront également pour briser la neige compactée et la glace pour redonner de meilleures conditions. La texture dans les deux cas est similaire à du velours côtelé (ondulations transversales comme sur la photo ci-contre).

Dans la cabine, l'opérateur dispose d'un grand confort. La direction, commandée soit par un volant, soit par des manettes, s'opère par variation de vitesse des chenilles l'une par rapport à l'autre. Une centrale électronique régule automatiquement l'avancement de la machine en fonction de la puissance demandée par l'accessoire arrière, ce qui empêche tout câlage du moteur. La vitesse de déplacement des dameuses peut s'élever à 24 km/h et les surfaces travaillées sont de l'ordre de 10 ha/h. La puissance moyenne des machines actuelles est de 300 kW pour une masse de 9 000 kg.

Effets sur l'environnement[modifier | modifier le code]

L'utilisation de dameuses a certains effets négatifs. Le compactage réduit la porosité et la perméabilité de la couverture neigeuse ce qui engendre un plus grand ruissellement dans les pentes. L'isolation de la neige est également réduite par enlèvement de l'air qui s'y trouve habituellement, permettant au froid de pénétrer plus profondément dans le sol.

Marques[modifier | modifier le code]

Dameuse Kässbohrer Pisten Bully 300W.
Dameuses Leitner LH 500

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Favero Lorenzo », sur Favero,‎ 2011 (consulté le 22 décembre 2011)
  2. « Marchés et Produits », Camoplast (consulté le 2007-05-03)
  3. « L'entreprise », Aztec (consulté le 2011-02-03)