Culotte (vêtement)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Culotte.
Culotte féminine

La culotte est un vêtement dans lequel les deux jambes sont séparées, par opposition à la jupe. Elle désigne, jusqu'au début du XIXe siècle, le vêtement de dessus masculin, et à partir du XXe siècle des sous-vêtements masculins ou féminins. « Porter la culotte » se dit d'une femme qui commande dans son foyer.

La petite culotte est un sous-vêtement féminin ajusté qui couvre les fesses et le sexe. Lorsque sa partie arrière est très étroite et ne cache pas les fesses, elle est aussi appelée string. En France, le slip désigne couramment ce sous-vêtement, que ce soit pour les hommes ou pour les femmes.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme « culotte » dérive du mot cul, terme qui désigne familièrement les fesses.

Historique[modifier | modifier le code]

Costume masculin[modifier | modifier le code]

Louis XVI en culottes, buvant un toast aux sans-culottes.
Slip kangourou.

L'histoire de la culotte se confond avec celle du pantalon et elle se porte successivement dessous et dessus les vêtements et les transformations majeures qu'elles subira se limiteront surtout à la longueur des jambes[1]. Sous l'Ancien Régime, et jusqu'au début du XIXe siècle, la culotte est un vêtement d'homme des classes aisées. Au XVIIIe siècle, chez les hommes, elle descend alors jusqu'aux genoux, et se porte avec des bas puis va s'allonger jusqu'aux chevilles jusqu'au XIXe siècle où son usage se généralise[2]. De nombreuses unités d’infanterie ont une culotte dans leur uniforme au XVIIIe siècle.

Au début XXe siècle, le mot culotte ayant été complètement remplacé par celui de pantalon, il est utilisé en même temps que caleçon pour désigner le sous-vêtement. Dans la deuxième moitié du XXe siècle, en France, c'est le terme slip qui devient en usage pour désigner les culottes d'homme ajustées qui ne sont pas des caleçons.

Costume féminin[modifier | modifier le code]

Types de culotte pour femme vues de derrière.

Chez la femme, la première apparition de la culotte tient au pantalon de coton que les petites filles portaient jadis sous leur robe ; ce dernier fut ensuite imposé aux femmes dans une version raccourcie par les hygiénistes qui refusaient de voir une femme sans sous-vêtement intime. D'abord rose ou blanche, la culotte féminine fut ensuite noire pour les femmes honnêtes du début du XXe siècle à la Première Guerre mondiale ; noir qui devient après les années 1940, le symbole de la lascivité.

Au XVIIIe siècle, le port d'un caleçon avait été imposé par une ordonnance du lieutenant de police aux filles de l'opéra lors de leurs représentations, pour une question de décence.

Depuis les années 1960, la culotte pour femme n'est plus un caleçon ; utilisant les nouveaux textiles synthétiques et des couleurs variées[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Lacotte, Quand votre culotte est devenue pantalon, Pygmalion 2011
  2. a et b Le vêtement, M.N. Boutin-Arnaud, S. Tasmadjian, Éditions Nathan, 1997. ISBN 2-09-182472-0