Caleçon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Caleçon (homonymie).
Homme portant un caleçon

Un caleçon est un sous-vêtement masculin, habituellement court, qui ressemble à un short. Il se distingue du slip par la présence de jambes plus ou moins longues.

Description[modifier | modifier le code]

La plupart des caleçons ont une ouverture pour pouvoir sortir la verge sans être obligé de baisser le caleçon. On appelle en France « coupe américaine », la confection d'un caleçon dont le dos comporte un empiècement central et deux coutures latérales en V, évitant le possible désagrément d'une unique couture au niveau du pli interfessier.

Le caleçon peut également être long, il ressemble alors à un pantalon. Un caleçon long est également un type de sous-vêtement long plus moulant. Une variante du caleçon est le shorty, dont les jambes sont très courtes. Quelquefois, le caleçon peut être assimilé à un boxer lorsqu'il est moins ample.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1925, Jacob Golomb, fondateur de Everlast, pensa à un sous-vêtement avec un élastique à la taille, pour remplacer la ceinture de cuir portée par les boxeurs.

Dans les années 1980, le caleçon redevient populaire, grâce notamment au succès d'une publicité de la marque Levi's, dans laquelle le mannequin Nick Kamen se dévêtait dans une laverie automatique, révélant son caleçon[1]. Ces années là, le Lycra ayant quitté le domaine du sport pour la mode quotidienne, l'engouement pour le caleçon moulant est important[2]. Depuis les années 1990, les hommes choisissent parfois le boxer, qui apparait comme un compromis.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « A brief history of pants: Why men's smalls have always been a subject of concern . », sur independent.co.uk,‎ 22 janvier 2008
  2. Catherine Örmen, Modes XIXe et XXe siècles, Éditions Hazan,‎ 2000, 575 p. (ISBN 2 85025 730 3), p. 478