Colombier (Neuchâtel)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colombier.
Colombier
Localité suisse
Blason de Colombier
Héraldique
Le château de Colombier
Le château de Colombier
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Neuchâtel
District Boudry[1]
Commune Milvignes
NPA 2013
N° OFS 6406
Démographie
Population 5 592 hab. (31 décembre 2010)
Densité 1 237 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 58′ 00″ N 6° 51′ 45″ E / 46.96667, 6.862501 ()46° 58′ 00″ Nord 6° 51′ 45″ Est / 46.96667, 6.862501 ()  
Altitude 495 m (min. : 429 m) (max. : 656 m)
Superficie 452 ha = 4,52 km2
Divers
Nom officiel Colombier (NE)
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Neuchâtel

Voir sur la carte administrative du Canton de Neuchâtel
City locator 14.svg
Colombier

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Colombier

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Colombier
Sources
Référence population suisse[2]
Référence superficie suisse[3]

Colombier est une localité et une ancienne commune suisse du canton de Neuchâtel, située dans le district de Boudry.

Géographie[modifier | modifier le code]

Colombier Les allées Canton de Neuchâtel

Selon l'Office fédéral de la statistique, Colombier mesure 4,52 km2[3]. 41,2 % de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 39,4 % à des surfaces agricoles, 18,8 % à des surfaces boisées et 0,7 % à des surfaces improductives.

Le 1er janvier 2013, Colombier a fusionné avec Auvernier et Bôle pour donner naissance à la nouvelle commune de Milvignes.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Colombier possède 5 592 habitants fin 2010[2]. Sa densité de population atteint 1 237,2 hab./km².

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Colombier entre 1850 et 2008[4] :

Monuments[modifier | modifier le code]

Le château médiéval, qui contient le musée militaire (présentant des collections d'armes et d'habillement) et le musée des toiles peintes (rappelant l'industrie des indiennes qui fit la fortune de la région au XVIIIe siècle). À partir de 1824, le château abrite une caserne qui est utilisée à partir de 1850 par l'armée suisse[5].

Avant d'être une seigneurie féodale, Colombier fut le siège d'une villa romaine.

Transports[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [xls] « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2008 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13/01/2009)
  2. a et b « Population résidante permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2010 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 15 décembre 2011).
  3. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  4. [zip] « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13/01/2009)
  5. http://www.military.ch/EIM/pages/histoire/histoire.html

Sur les autres projets Wikimedia :