Cortaillod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cortaillod
Blason de Cortaillod
Héraldique
Vue du Petit-Cortaillod en hiver.
Vue du Petit-Cortaillod en hiver.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Neuchâtel
District Boudry[1]
NPA 2016
N° OFS 6408
Démographie
Gentilé Les Carcoies
Population 4 692 hab. (31 décembre 2013)
Densité 1 272 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 56′ 37″ N 6° 50′ 50″ E / 46.943618, 6.84722346° 56′ 37″ Nord 6° 50′ 50″ Est / 46.943618, 6.847223  
Altitude 463 m (min. : 428 m) (max. : 505 m)
Superficie 369 ha = 3,69 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Neuchâtel

Voir sur la carte administrative du Canton de Neuchâtel
City locator 14.svg
Cortaillod

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Cortaillod

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Cortaillod
Liens
Site web cortaillod.ne.ch
Sources
Référence population suisse[2]
Référence superficie suisse[3]

Cortaillod est une commune suisse du canton de Neuchâtel, située dans le district de Boudry.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette commune a un passé historique vieux de 6500 ans, puisque les premières traces des ancêtres des carquoies datent du Néolithique. Le village a d'ailleurs donné son nom à trois périodes distinctes entre env. 4500 et 3500 av. J.-C., le Cortaillod ancien, classique et tardif. De nombreux vestiges et notamment des pilotis ont été révélés après la première correction des eaux du Jura, ce qui a suscité un grand intérêt archéologique pour la commune.

Les habitants s’appellent les Carcoies (Cafards en ancien Français) en raison d'une invasion de cafards au Moyen-Age.

En 2012, Les habitants de Cortaillod ont refusé la fusion avec les communes de Boudry et Bevaix, pour créer une commune unique qui a pour nom Pontareuse.Qui n'a jamais vu le jour.

Géographie[modifier | modifier le code]

Géographiquement, la commune de Cortaillod comporte deux « étages » séparés par des vignes. L'un se situe directement au bord de l'eau et est appelé le Petit-Cortaillod. L'autre est juché sur une colline surplombant le lac de Neuchâtel et offrant une vue panoramique sur le plateau suisse ainsi que les Alpes. Elle est délimitée à l'est ainsi qu'au nord par l'Areuse qui la sépare de la commune de Boudry.

Selon l'Office fédéral de la statistique, Cortaillod mesure 3,69 km2[3]. 40,4 % de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 47,3 % à des surfaces agricoles, 11,5 % à des surfaces boisées et 0,8 % à des surfaces improductives.

La commune est limitrophe de Boudry et Bevaix.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Cortaillod compte 4 692 habitants fin 2013[2]. Sa densité de population atteint 1 271,5 hab./km2.

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Cortaillod entre 1850 et 2008[4] :

Monument et Etablissement[modifier | modifier le code]

Cortaillod est caractérisée par la taille du clocher de son temple, qui est le plus haut clocher du canton de Neuchâtel. Sa forme extrêmement fine et pointue se retrouve très fréquemment sur les photographies représentant le village.

Transports publics[modifier | modifier le code]

Cortaillod est desservi par la ligne de bus 613. Les horaires de ces bus sont disponibles sur le site internet des transports publics du littoral neuchâtelois ou sur Onde Verte.Cette ligne relie Areuse à Boudry en passant par Cortaillod.

Cortaillod est également desservi uniquement en été par la Société de navigation des lacs de Neuchâtel et de Morat.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [xls] « Liste officielle des communes de la Suisse - 01.01.2008 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13/01/2009)
  2. a et b « Population résidante permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le sexe, l'état civil et le lieu de naissance, en 2013 », sur Office fédéral de la Statistique.
  3. a et b « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  4. [zip] « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 13/01/2009)

Sur les autres projets Wikimedia :