Cinema 4D

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Cinéma 4-D.
CINEMA 4D
Image illustrative de l'article Cinema 4D
Logo

Développeur MAXON Computer
Dernière version R15
Environnement Mac OS X, Windows
Type Logiciel de modélisation 3D
Licence Propriétaire
Site web www.maxon.net
www.nemetschek.com
www.mediaworks.fr

CINEMA 4D est un logiciel de création 3D développé par la société allemande Maxon ; une entreprise du groupe allemand Nemetschek. C'est un outil permettant la modélisation, le texturage, l'animation et le rendu d'objets 3D.

Jusqu'en 1991, le logiciel s'appelait FastRay, pour ensuite devenir CINEMA 4D.

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Aussi appelées modules, elles sont intégrées au fil des mises à jour.

  • BodyPaint 3D : dépliage UV et création de textures par projection directe sur l'objet. Ce module est intégré à Cinema 4D depuis la version 10 mais est aussi disponible séparément.
  • Advanced Render : illumination globale, caustiques, occlusion ambiante, profondeur de champ et autres effets photoréalistes, générateur de ciel. Depuis la version 2.6, contient également PyroCluster, un outil de génération de particules préconfiguré, et depuis la version 3.0 le module contient l'outil Cineman qui permet la connexion avec le moteur de rendu RenderMan : Pixar's RenderMan Pro Server, dna research 3Delight, Sitex Graphics AIR.
  • Dynamics : gestion de la gravité et des effets physiques.
  • Mocca : animation de personnages. Ce module contient également Clothilde, un outil de gestion de tissus.
  • Hair : création de cheveux, poils, plumes.
  • ThinkingParticles : gestion de particules.
  • MoGraph : effets d'animation, clonage d'objets.
  • NET Render : Permet le rendu d'animations via un réseau intranet ou internet, par le biais d'un navigateur web.
  • Sketch and Toon : Permet le rendu non-photo-réaliste : dessin, aquarelle, cellulo
  • Système de plugins : permet d'ajouter des fonctionnalités au logiciel. L'utilisateur peut les créer à l'aide de plusieurs languages et outils intégrés :
  • Des animations dynamiques : Grâce aux nombreuses possibilités offertes par MoGraph dans CINEMA 4D, les artistes de l'animation vont pouvoir se lancer à la découverte d'outils puissants, facilitant la création de toute sorte d'animation, d'un logo volant à un effet abstrait.

Clonez plusieurs objets et créez un texte extrudé en seulement quelques clics. Ajoutez des Effecteurs au mélange, mettez tout en mouvement et bien plus encore - la plupart du temps sans même avoir à créer la moindre image clé ! Toutes ces possibilités sont parfaitement intégrées à CINEMA 4D et offrent un workflow plus simple et plus rapide. Toutes les fonctions sont complètement interactives et non-destructives..

Moteurs de rendu additionnels[modifier | modifier le code]

Le logiciel permet d'ajouter des moteurs de rendu sous forme de modules :

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1990 Christian et Philip Losch présentent Raytracer dans le concours de programmation mensuel du magazine Kickstart et remportent le concours.

Historique des mises à jour[modifier | modifier le code]

1991
  • FastRay (première appellation de CINEMA 4D) sort sur Amiga.
1993
  • Sortie de CINEMA 4D V1 sur Amiga.
1994
  • Sortie de CINEMA 4D V2 sur Amiga.
1995
  • Sortie de CINEMA 4D V3 sur Amiga.
  • Projet de portage de CINEMA 4D sur plate-forme PC.
1996
1997
  • Sortie de CINEMA 4D XL V5.
1998
  • Sortie de CINEMA 4D SE V5.
1999
  • CINEMA 4D GO V5 et CINEMA 4D NET sont annoncés.
2000
  • Sortie de CINEMA 4D XL V6.
  • BodyPaint 3D est disponible en tant que module de CINEMA 4D et en logiciel autonome pour les autres solutions 3D.
2001
  • Sortie de CINEMA 4D ART.
  • Sortie des modules PyroCluster et Dynamics.
  • MAXON intègre les shader Smells like Almonds de bhodiNUT.
2002
  • Sortie de CINEMA 4D R8 avec un système modulaire. Les nouveaux modules sont Advanced Render, PyroCluster, MOCCA et Thinking Particles.
2003
  • Sortie de CINEMA 4D R8.5.
  • Sortie de BodyPaint 3D R2.
  • Sortie du module Sketch and Toon.
2004
  • Sortie de CINEMA 4D R9.
2005
  • Maxon devient le premier éditeur à proposer une version 64 bit d'une solution 3D avec CINEMA 4D R9 64.
  • Sortie de CINEMA 4D R9.5.
  • Sortie du module HAIR.
2006
  • Sortie de CINEMA 4D R9.6.
  • Sortie du module MoGraph.
  • Sortie de CINEMA 4D R10 avec BodyPaint 3D intégré.
2007
  • CINEMA 4D devient la première application 3D à sortir une version Universal Binary pour les nouveaux ordinateurs Apple basés sur processeur Intel.
  • CINEMA 4D R10.5 sort, apportant de multiples améliorations à MOCCA et Mograph, ainsi qu'une optimisation du module Hair.
2008
  • Sortie de Cinema 4D R11.
  • Animation non-linéaire NLA: les outils Calques d'animation et Clip de mouvement permettent aux utilisateurs du logiciel de construire et de mettre en calques et en boucle des animations composées d'images-clés formant des hiérarchies.
  • Le renouveau d'Illumination globale : cette technologie offre une plus grande flexibilité et permet d'obtenir des résultats réalistes en un minimum de temps d'installation, même pour les animations.
  • BodyPaint 3D : d'importantes améliorations ont été apportées à cette application de peinture 3D : de nouveaux outils pour peindre des textures riches et détaillées sur les modèles 3D ainsi qu'un meilleur flux de production. Ces améliorations facilitent l'intégration aux pipelines de peinture standards avec entre autres des importations de pinceaux, le support de tablettes WACOM et un meilleur format PSD.
  • Support pour 64 bits sur Mac OS X : en tant qu'application Cocoa 64 bits native, Cinéma 4D peut être utilisé en mode 64 bits afin d'exploiter de plus grandes ressources en mémoire vive et afin que l'utilisateur puisse créer des projets bien plus complexes.
  • Projection Man : cet outil utilise le système Matte painting, initialement développé par Maxon pour Sony Pictures Imageworks.
  • Cinéman : Les utilisateurs peuvent créer des rendus de projets Cinéma 4D en utilisant le RenderMan Pro Server de Pixar ou tout autre moteur conforme à RenderMan dont 3Delight (dna research) et AIR (SITex Graphics) par la prise en charge du format RIB.
  • COLLADA : la version R11 prend en charge le format COLLADA.
2009
  • Sortie de Cinema 4D R11.5.
  • Amélioration du moteur de rendu.
  • Amélioration de Picture Viewer.
  • Amélioration de Mograph avec de nouvelles fonctionnalités :
    • MoDynamics : simulations des lois physiques.
    • PolyFX : permet de générer des effets d'explosion.
    • MoSpline : permet le clonage de splines existantes pour ensuite les animer grâces aux forces et effecteurs
  • Lancement du Bundle Broadcast Extension Kit qui comprend le logiciel Cinema 4D, le module Mograph 2 et des centaines d’objets et de scènes pré-réglés ; certaines pré-animées modifiables, avec des réglages de caméra et d’éclairage, des pistes audio libres de droits et des vidéos d’arrière-plan.
2010
  • Sortie de Cinema 4D R12.
  • Amélioration du moteur physique Dynamics.
  • Prise en charge des lumières IES.
  • Prise en charge de l'OpenGL 3.
  • Python : Prise en charge complète du langage Python dans Cinema 4D, permettant de créer des scripts et modules complétant le logiciel.
2011
  • Sortie de Cinema 4D R13.
  • Nouveau moteur physique.
  • Amélioration des outils d'animations
  • Support du rendu stéréoscopique
2012
  • Sortie de Cinema 4D R14.
2013
  • Sortie de Cinema 4D R15.
  • Calcul en réseau Team Render
  • Nouveaux outils de sculpture.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]