POV-Ray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
POV-Ray
Image illustrative de l'article POV-Ray
Logo

Une animation réalisée avec POV-Ray
Une animation réalisée avec POV-Ray

Développeurs L'équipe POV
Dernière version 3.7 (8 novembre 2013[1])
Environnements Multi-plateforme
Type Lancer de rayon
Licence POV-Ray License
Site web www.povray.org
Une image photoréaliste réalisée avec POV-Ray

POV-Ray (Persistence of Vision Raytracer), ou POV est un logiciel libre de lancer de rayons, « Raytracing » en anglais (technique de synthèse d'image en 3D), disponible sur une grande variété de plateformes (Windows, Mac OS, GNU/Linux, etc). Il a été fondé à l'origine sur les sources de DKBTrace, et dans une moindre proportion sur Polyray.

POV-Ray ne dispose pas d'une interface graphique (de modeleur 3D) intégré comme la plupart des logiciels de synthèse actuels, mais utilise des scripts de description de scène, dans lesquels tous les objets, les lumières, etc. doivent être décrits.

Des modeleurs dédiés uniquement à POV-Ray existent (KPovModeler, Moray, Yet another POV-Ray modeller…), de nombreux autres exportent vers le format de fichier de POV-Ray. Son format de fichier est de l'ASCII, l'extension par défaut du fichier est « .pov ».

Cela permet d'avoir des formes de bases (sphères, boîtes, tores, etc) sur lesquelles on peut réaliser des opérations booléennes grâce à la CSG. Mais aussi des volumes ou des surfaces basés sur des fonctions mathématiques, les isosurfaces (par exemple : function {x*x - F/y*y + z*z} dessine une sorte de puits de gravité, avec F qui représente sa force).

Il est aussi possible d'importer des objets d'autres logiciels (comme 3D Studio Max, Poser, etc) qui seront rendus dans POV-Ray comme un assemblage de triangles, car de nombreux logiciels sont compatibles, mais il est très difficile d'exporter des objets POV-Ray vers d'autres formats.

POV-Ray permet également de faire des animations[2].

Multiprocessus[modifier | modifier le code]

Les versions officielles, depuis les versions 3.7, sont multiprocessus. Ceci n'avait pas une grande importance puisque POV-Ray pouvait depuis longtemps découper le rendu d'une image, et donc ce rendu pouvait être réparti sur plusieurs machines, donc processeurs, avec une interface.

Statut[modifier | modifier le code]

Depuis la version 3.7, le logiciel est sous licence AGPL3 en accord avec la définition de la Free Software Foundation[3].

Précédemment, d'un point de vue strict, POV-Ray n'était pas considéré comme un logiciel Libre, au sens GNU du terme, pour des raisons historiques. En effet POV-Ray est plus ancien que le mouvement GNU, il a cependant été développé dans un esprit collaboratif propre aux logiciels Libres. Or POV-Ray étant un logiciel de très grande qualité, il a dû se doter lui-même d'une licence de distribution Libre pré-GNU afin d'en empêcher les abus. Notamment il n'est pas autorisé que du code de POV-Ray soit repris et réutilisé dans un autre logiciel qu'une variante de POV-Ray, ce qui est incompatible avec les axiomes énoncés par le GNU pour qu'un logiciel soit considéré comme libre. Cependant les sources sont accessibles, modifiables et redistribuables pour mettre à disposition une distribution modifiée de POV-Ray. On peut ainsi citer deux versions parallèles Povray-mpich et Povray-pvm.

Étant donné le grand nombre de contributions, lesquelles ont été faites assumant la licence POV-Ray, et que toutes les traces n'ont pas été conservées scrupuleusement, il a été long et difficile de basculer POV-Ray sous une autre licence. Par ailleurs, une réécriture complète de POV-Ray fut à un moment considérée pour résoudre ce problème, cette version totalement neuve ("POV-Ray 4.0") aurait été diffusée sous une licence libre, selon toute vraisemblance la licence GPL v3[4].

OpenCL[modifier | modifier le code]

Povray calcule en double précision, ce qui le rend beaucoup plus précis pour les calculs intermédiaires, mais aussi un peu plus lent, et inadaptable en l'état avec OpenCL, qui ne calcule qu'en simple précision pour des raisons de vitesse (une extension peut corriger cela[5].).

Une version haute définition de l'image de bench, qui prend en compte de nombreux types de calculs

Quelques logiciels de modélisation pour Povray (ou ayant un export vers Povray)[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « POV-Ray download page », povray.org,‎ 2013 (consulté le 09 novembre 2013)
  2. Friedrich A. Lohmüller, Dominique Saussereau et Henri Girard (traduction), « Animations avec POV-Ray,Quelques bases et exemples sur les animations. » (consulté le 23 mai 2008)
  3. « POV-Ray License », povray.org,‎ 2013 (consulté le 09 novembre 2013)
  4. Chris Cason, « Re: Status of Moray? (The answer is about POVRay) »,‎ 6 septembre 2007 (consulté le 9 décembre 2007) : « Now that process has been completed, as a group we feel the GPL3 is the way to go and have informally decided that 4.0 will be GPL3-licensed. »
  5. http://www.bealto.com/gpu-fft2_real-type.html

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]