Christine Brooke-Rose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Christine Frances Evelyn Brooke-Rose (née le 16 janvier 1923 à Genève, et décédée le 21 mars 2012[1]) est une romancière et critique littéraire britannique, connue principalement pour ses expérimentations en écriture.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née d'un père anglais et d'une mère suisse-américaine, elle fait ses études à Bruxelles, puis à Oxford et à Londres. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle travaille au quartier général des services de renseignement britanniques, à Bletchley Park, et entame ensuite sa carrière littéraire.

Après l'échec de son troisième mariage en 1968, elle s'installe en France, où elle enseigne la linguistique à l'Univsersité de Vincennes et fréquente l'avant-garde parisienne (Hélène Cixous, Julia Kristeva).

Elle vivait depuis 2004 dans un petit village près d'Avignon. Elle décède le 21 mars 2012.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Gold (poésie) (1955)
  • The Languages of Love (roman) (1957)
  • The Sycamore Tree (roman) (1958)
  • A Grammar of Metaphor (critique) (1958)
  • The Dear Deceit (roman) (1960)
  • The Middlemen: A Satire (1961)
  • Out (roman) (1964)
  • Such (roman) (1966) (James Tait Black Memorial Prize)
  • Between (roman) (1968)
  • Go When You See the Green Man Walking (nouvelles) (1970)
  • A ZBC of Ezra Pound (critique) (1971)
  • Thru (roman) (1975)
  • A Structural Analysis of Pound's Usura Canto: Jakobson's Method Extended and Applied to Free Verse (critique) (1976)
  • A Rhetoric of the Unreal: Studies in Narrative and Structure, Especially of the Fantastic (critique) (1981)
  • Amalgamemnon (roman) (1984)
  • Xorandor (roman) (1986) (traduction française 1990)
  • Verbivore (roman) (1990)
  • Stories, Theories, and Things (théorie littéraire) (1991)
  • Textermination (roman) (1992)
  • Remake (autobiographie) (1996)
  • Next (roman) (1998)
  • Subscript (roman) (1999)
  • Invisible Author: Last Essays (critique) (2002)
  • Harlan Ellison: The Edge of Forever (avec Ellen Weil) (2002)
  • Life, End of (autobiographie) (2006)

Christine Brooke-Rose a également traduit en anglais Dans le labyrinthe d'Alain Robbe-Grillet (In the Labyrinth, 1980)

Références[modifier | modifier le code]

  • Sarah Birch, Christine Brooke-Rose and Contemporary Fiction (1994)
  • Ellen J. Friedman et Richard Martin, Utterly other discourse : the texts of Christine Brooke-Rose (1995)
  1. [1]