Charles Guillaume Alexandre Bourgeois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bourgeois.

Charles Guillaume Alexandre Bourgeois (16 décembre 1759, Amiens - 7 mai 1832, Paris) est un peintre, graveur, physicien et chimiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bourgeois fut élève du célèbre graveur Wille, mais son goût pour la peinture prit le dessus, où il fit avec succès le portrait en miniature. En tant que peintre, il est connu principalement pour ses miniatures en camaïeu de gris et de bistre. Une dizaine de ses portraits figurent au Musée du Louvre.

En tant que physicien, il a mené des travaux expérimentaux en optique. Ses deux principaux ouvrages sont les Leçons expérimentales d'optique sur la lumière et les couleurs destinées à rétablir dans leur intégrité les faits dénaturés par Newton (1816-1817) et le Manuel d'optique expérimentale à l'usage des artistes et des physiciens (1821). Ses travaux de chimie portèrent sur les couleurs. On lui doit un bleu de cobalt suppléant l'outremer. D'autres couleurs tirées du fer ont remplacé entre ses mains, avec avantage pour la fixité, celles du carthame et du Kermès. Enfin la garance a donné des laques qui ne tournent pas au violet, et un carmin du rouge le plus beau et le plus fixe.

Galerie[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Exposé sommaire des expériences faites dans les séances d'optique données, 1818
  • Leçons expérimentales d'optique sur la lumière et les couleurs destinées à rétablir dans leur intégrité les faits dénaturés par Newton
  • Exposé sommaire des nouvelles expériences consacréas à l'examen de la doctrine de Newston, 1821
  • Manuel d'optique expérimentale à l'usage des artistes et des physiciens, 1821
  • L'art du peintre, doreur et vernisseur, avec Jean-Félix Watin.
  • Mémoire sur un phénomène fondamental d'optique, 1828
  • Mémoire sur les lois que suivent dans leurs combinaisons entre elles, les couleurs produites par la réfraction de la lumière, ainsi que celles transmises ou réfléchies par les corps dit naturellement collorés ...


Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. Napoléon, Ministère d'État, Affaires culturelles, Réunion des musées nationaux, 1969.

Sources[modifier | modifier le code]