Charaxes brutus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Charaxes brutus est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Charaxinae et au genre Charaxes.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Charaxes brutus a été nommé par Pieter Cramer en 1779.

Synonyme : Papilio brutus Cramer, [1779][1];

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Il se nomme White Barred Charaxes en anglais[1].

revers de Charaxes brutus natalensis

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Les sous-espèces suivantes sont reconnues:

Description[modifier | modifier le code]

C'est un grand papillon marron barré d'une bande blanche qui ressemble au Charaxes antiquus tout en étant un peu plus grand et ayant des queues plus fines. La bande discale n'est pas blanc-cassé mais blanche, plus rectiligne que chez Charaxes antiquus et l'aile antérieure de brutus est moins effilée et galbée.

Le revers est chatoyant de taches sur un fond rouge orangé. Il a une envergure de 60 à 75 mm chez les mâles et 75 à 90 mm chez les femelles[2].

Biologie[modifier | modifier le code]

Il vole tout au long de l'année.

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les chenilles se nourrissent sur les espèces de Grewia, Entandrophagma delevoi, Trichilia dregeana, Blighia unifugata, Melai azedarach, Trichilia emetica et Ekebergia capensis[2],[1].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent dans tout le sud de l'Afrique en Guinée, Sierra Leone, Liberia, Côte d'Ivoire, Ghana, Nigeria, République centrafricaine, Gabon, Congo, nord de l'Angola, au Zaïre, ouest de l'Ouganda, Afrique du Sud, Zimbabwe, Botswana, Mozambique, Malawi, Tanzanie et dans l'île de Pemba.

Biotope[modifier | modifier le code]

Il réside dans les zones où poussent les arbres qui sont les plantes hôtes de ses chenilles.

Protection[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c [1]
  2. a et b Woodhall, Steve. Field Guide to Butterflies of South Africa, Cape Town:Struik Publishers, 2005

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Géo, collection Insectes du monde, n° 91, juillet 2014, p. 70

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]