Catholicisme au Japon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mosaïque japonaise de la Vierge et l'Enfant, dans la Basilique de l’Annonciation (Nazareth).

Le catholicisme est une confession présente au Japon depuis le XVIe siècle. Elle compte en 2012 approximativement 537 000 fidèles [1], soit moins de 0,5 % de la population totale du pays. L'Église catholique au Japon est formée de diocèses en communion avec l'Église catholique universelle se trouvant sous la conduite spirituelle du pape, évêque de Rome.

En 2012, le territoire japonais est divisé en seize diocèses, dont trois archidiocèses [2], et 848 paroisses. 1589 prêtres[3] sont au service de l'Église.

Le christianisme est introduit dans les îles du Japon par les missionnaires jésuites, en particulier saint François Xavier qui débarque à Yamaguchi en 1549. Les catholiques portugais ont également fondé la ville de Nagasaki, considérée comme le centre chrétien le plus important en Extrême-Orient. L'archidiocèse de Nagasaki est historiquement le plus important du pays.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire du catholicisme au Japon.

Les premières activités missionnaires lancées par les jésuites, dont saint François-Xavier, débutent en 1549. ils sont rejoints par les Ordres mendiants espagnols. Pendant la trentaine d'années qui suit la mort de François-Xavier, le christianisme se développe dans la région de Kyushu doucement mais sans heurts[4]. Un premier diocèse - le tout premier d'Extrême-Orient - est créé à Funai (aujourd'hui Oita) en 1588. Mais bientôt une violente opposition s'élève. Le 5 février 1597, 26 catholiques sont crucifiés à Nagasaki, et en 1614, le shogunat Tokugawa interdit le christianisme.

Au XIXe siècle, jusqu'au milieu du XXe siècle, ce sont les missionnaires français des Missions étrangères de Paris qui prennent la relève et fondent plusieurs vicariats apostoliques.

Diocèses[modifier | modifier le code]

Province de Nagasaki[modifier | modifier le code]

Province d'Osaka[modifier | modifier le code]

Province de Tokyo[modifier | modifier le code]

Saints japonais[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]