Candid Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Modèle:Candid Records

Fondation 1960
Fondateur Archie Bleyer
Genre Jazz
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis New York
Siège Londres
Site web (en) http://www.candidrecords.com

Candid Records est un label de jazz fondé en 1960 à New York par Archie Bleyer.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondé en 1960 à New York le label ne dura que 8 mois dans cette première période mais réussit tout de même à créer une image de la scène new-yorkaise de l’époque à travers une trentaine d’albums, dont plusieurs sont aujourd’hui considérés comme des classiques du jazz. Le label reste aussi comme celui qui permit aux musiciens de faire passer leur message politique durant le mouvement des droits civiques aux Etats-Unis avec des œuvres comme le morceau Fables of Faubus de Charles Mingus sur l’album Charles Mingus Presents Charles Mingus ou surtout l’album de Max Roach We Insist! Max Roach’s Freedom Suite. Cette première période est également marquée par le travail de Frank Gauna qui réalise les photographies et les designs des pochettes d’albums pour le label et le travail de Nat Hentoff qui produit la plupart de ces albums[1],[2].

Hentoff à propos de son travail de producteur pour le label : «Archie Bleyer me demanda de diriger Candid, et j’ai dit que je serais heureux de le faire à condition que je puisse faire ce que je voulais, sans m’inquiéter du résultat financier. Je lui ai dit dès le départ que ce que nous allions faire n’allait probablement pas rapporter beaucoup d’argent voire pas du tout. Peut-être y-aurait-t-il un gain modeste avec le temps. Il était d’accord et n’est jamais intervenu. Je n’ai aucune idée de ce qu’il pensait de ce que nous faisions. […] Ma conception du travail de producteur était de choisir un musicien leader, puis c’est lui qui décidait du reste. Parfois je suggérais de faire un blues ou autre, mais sinon tout ce que je faisais c’était de noter les horaires, faire chercher les sandwiches et les bières, et c’est toujours le leader qui décidait de ce qui allait être publié[3]

À la fin des années 80 le catalogue du label est racheté par Alan Bates de la compagnie londonienne Black Lion et ressuscite donc le nom Candid, de nombreux enregistrements de la période new-yorkaise sont alors publiés pour la première fois après près de trente ans dans les archives. De nouveaux albums furent enregistrés dès 1989 et l’activité du label n’a pas cessé jusqu’à aujourd’hui produisant de nombreux artistes aussi bien aux États-Unis qu’en Angleterre[4].

Albums Produits[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

Jaki Byard

Charles Mingus

Eric Dolphy

  • Candid Dolphy (1961)

Cecil Taylor

  • Air (1960)
  • The World Of Cecil Taylor (1960)
  • Cell Walk For Celeste (1961)
  • New York City R & B (1961)
  • Jumpin’ Punkins (1961)

Memphis Slim

  • A Tribute To Big Bill Broonzy (1961)
  • Memphis Slim USA (1961)

Max Roach

  • We Insist! Max Roach’s Freedom Now Suite (1960)
  • Candid Roach (1960)

Jamie Cullum

Kyle Eastwood

  • Paris Blue (2005)
  • Now (2006)
  • Metropolitain (2009)
  • Songs From The Chateau (2011)

Stacey Kent

  • Close Your Eyes (1997)
  • Let Yourself Go: Celebrating Fred Astaire (2000)
  • Dreamsville (2001)
  • In Love Again (2002)
  • Christmas Song (2003)
  • The Boy Next Door (2003)
  • Hushabye Mountain (2011)

Références[modifier | modifier le code]