Camps Bay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Camps Bay
Vue de Camps Bay depuis Lion's Head
Vue de Camps Bay depuis Lion's Head
Administration
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Province Cap-Occidental
Municipalité Le Cap
Code postal 8005
Démographie
Population 3 831 hab. (2001)
Géographie
Coordonnées 33° 57′ 00″ S 18° 23′ 00″ E / -33.95, 18.3833333° 57′ 00″ Sud 18° 23′ 00″ Est / -33.95, 18.38333  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir la carte administrative d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
Camps Bay

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir la carte topographique d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
Camps Bay

Camps Bay est un faubourg de la ville du Cap en Afrique du Sud. Banlieue aisée, ses plages de sable blanc bordées de palmiers et sa vie nocturne attirent un grand nombre de touristes sud-africains et étrangers.

Démographie[modifier | modifier le code]

Le quartier comprend plus de 3 831 résidents, principalement issu de la communauté blanche (88,10 %). Les noirs représentent 5,17 % des habitants tandis que les coloureds, population majoritaire au Cap, représentent 5,37 % des résidents[1]

Les habitants sont à 80,71 % de langue maternelle anglaise, à 8,51 % de langue maternelle afrikaans et à 3,45 % de langue maternelle xhosa.

Histoire[modifier | modifier le code]

Victoria Road à Camps Bay vers 1903
Le tram reliant Camps Bay au Cap vers 1912

Les premiers résidents de Camps Bay ont été les San (chasseurs-cueilleurs) et les Khoi. Lorsque Jan van Riebeeck établit un poste de ravitaillement dans la baie de la Table en 1652 pour le compte de la Compagnie hollandaise des Indes orientales, l'arrière pays de Camps Bay est recouverte de forêts et son littoral parcouru par les lions, les léopards et par les antilopes. La région n'attire guère les fermiers et la baie n'est pas utilisable pour l'ancrage des bateaux. En concurrence avec les immigrants européens, c'est dans cette partie de la baie que les Khoi se retranchent dès 1657.

En 1713, la population Khoi est décimée par l'épidémie de rougeole et de variole qui ravage la péninsule. Les autorités coloniales confèrent alors plusieurs lopins de terres à Johan Lodewyk Wernich qui y construit sa ferme, Ravensteyn, le premier bâtiment. La veuve de son fils épouse en 1778 un marin nommé Fredrick Ernst von Kamptz qui devient alors le propriétaire de Ravensteyn et de son domaine foncier qui devient connu sous le nom de “Die Baai van von Kamptz” (la baie de Von Kamptz). En 17986, la ferme et son domaine sont rachetées par le gouvernement qui installe à Camps Bay deux petites batteries de canons.

Camps Bay demeure peu développé durant la majeure partie du XIXe siècle. En 1812, le gouvernement britannique y fait construire un camp d'isolement pour les patients atteints de variole. Lord Charles Somerset utilise la zone et l'ancienne ferme pour la chasse.

Camps Bay vue depuis la Montagne de la Table
La plage de Camps Bay
Vue aérienne depuis l'océan
Camps Bay au printemps

À la fin du XIXe siècle, la Baie devient un lieu de villégiature. Kloof Road (Lady Smiths Pass) est construite en 1848 et en 1884 Thomas Bain est chargé de construire une route reliant Sea Point à Camps Bay. Achevée en 1887, elle prend le nom de Victoria road pour honorer le jubilee de la Reine Victoria en 1888.
James Riddell Farquhar joue un rôle important dans le développement de la baie. L'idée de renommer Camps Bay et plusieurs hameaux et villages voisins sous le nom de "New Brighton", pour souligner leurs attractivités balnéaires, est finalement abandonnée car Camps Bay est estimé trop loin du Cap pour devenir une zone résidentielle. Pas même après la mise en service de tram en 1901 reliant Le Cap, Sea Point et Camps Bay.

En 1913, Camps Bay est incorporée dans la ville du Cap (City of Greater Cape Town) mais il s'agit alors surtout d'un quartier de loisir et non d'un quartier résidentiel. Camps Bay ne se développe qu'à partir des années 1930 sous l'impulsion de Isidore Cohen. Si le tram cesse son activité en 1930, des routes ont été construites et des terrains commercialisés.

Les plages de Camps Bays ont été parmi les premières à être dé-ségrégués.

Politique[modifier | modifier le code]

Camps Bay est un bastion politique de l'Alliance démocratique (DA) situé dans deux circonscriptions municipales :

Bâtiments et lieux historiques[modifier | modifier le code]

  • Round House (XIXe siècle)
  • Bay Hotel (1904)
  • War Memorial
  • L'église réformée hollandaise (1929) de Van Kampz Street

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :