Camillo Ruini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ruini.
Camillo Ruini
Image illustrative de l'article Camillo Ruini
Biographie
Naissance (83 ans)
à Sassuolo (Italie)
Ordination sacerdotale par le
card. Luigi Traglia
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Jean-Paul II
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de
S. Agnese fuori le mura
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Gilberto Baroni
Dernier titre ou fonction Cardinal-vicaire émérite de Rome
Cardinal-vicaire de Rome et
archiprêtre de l'archibasilique Saint-Jean de Latran
17 janvier 1991 – 27 juin 2008
Précédent Ugo Poletti Agostino Vallini Suivant
Évêque titulaire de Nepte
Évêque auxiliaire de Reggio Emilia (Italie)
16 mai 1983 – 17 janvier 1991

Blason
« Veritas Libarabit Nos » (Jn 8,32)
(« La Vérité nous rendra libres »)
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Camillo Ruini, né le à Sassuolo, dans la province de Modène en Émilie-Romagne (Italie), est cardinal italien de l'Église catholique romaine, cardinal-vicaire émérite de Rome.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Il étudie à l'université pontificale grégorienne de Rome et obtient une licence en philosophie et en théologie sacrée.

Il est ordonné prêtre le par Mgr Luigi Traglia.

Prêtre[modifier | modifier le code]

En 1957, il revient enseigner la philosophie dans le séminaire de son diocèse et assume des missions de chapelain universitaire et d'aumônier de l'Action catholique.

De 1968 à 1986, il enseigne la théologie dogmatique dans le centre théologique interdiocésain, qu'il dirige de 1968 à 1977.

Évêque[modifier | modifier le code]

Nommé évêque titulaire de Nepte et évêque auxiliaire de Reggio Emilia le 16 mai 1983, il est consacré le 29 juin suivant par Mgr Gilberto Baroni, évêque du diocèse. Il prépare la convention ecclésiale de Lorette en 1985, qui fut l'occasion d'entamer le dialogue avec la société italienne à la suite des ruptures intervenues dans les années 1970.

En 1986, il est nommé secrétaire général de la Conférence épiscopale italienne par le pape Jean-Paul II et devient consulteur pour la Congrégation des évêques en 1988. Il est élu président de la Conférence épiscopale italienne en 1991.

Il a également été président de l'Université pontificale du Latran et de l'Institut Jean-Paul II pour l'étude sur le mariage et la famille.

Le 17 janvier 1991, il est nommé vicaire général et cardinal-vicaire de Rome. Il administre ainsi le diocèse de Rome pour le compte de l'évêque titulaire de Rome, qui est toujours le pape.

Le , Benoît XVI lui nomme un successeur en la personne du cardinal Agostino Vallini.

Cardinal[modifier | modifier le code]

Il est créé cardinal par Jean-Paul II lors du consistoire du 28 juin 1991 avec le titre de cardinal-prêtre de Santa Agnese fuori le mura.

En 2005, il qui participe comme électeur à l'élection du pape Benoît XVI. Il aurait soutenu la candidature de Joseph Ratzinger et aurait été lui-même papable[réf. nécessaire].

Au sein de la Curie romaine, le cardinal Ruini est aussi membre de la Congrégation des évêques, du Conseil pontifical pour les laïcs, de l'Administration du patrimoine du siège apostolique et de la Préfecture pour les affaires économiques du Saint-Siège.

Prises de position[modifier | modifier le code]

Le cardinal Ruini est réputé pour son orthodoxie doctrinale. Il est souvent intervenu dans les médias italiens pour s'opposer aux lois qu'il jugeait contraires à l'éthique et à la morale catholiques.

Avec le pape Benoît XVI

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]