Leonardo Sandri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Leonardo Sandri
Image illustrative de l'article Leonardo Sandri
Le cardinal Sandri en la basilique Saint-Pierre de Rome en 2014
Biographie
Naissance 18 novembre 1943 (70 ans)
à Buenos Aires (Argentine)
Ordination sacerdotale 2 décembre 1967 par le
card. Juan Carlos Aramburu
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
24 novembre 2007 par le
pape Benoît XVI
Titre cardinalice Cardinal-diacre de
Santi Biagio e Carlo ai Catinari
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 11 octobre 1997 par le
card. Angelo Sodano
Dernier titre ou fonction Préfet de la Congrégation pour les Églises orientales
Préfet de la Congrégation pour les Églises orientales
Depuis le 9 juin 2007
Précédent Ignace Moussa Ier Daoud
Substitut pour les affaires générales de la Secrétairerie d'État
16 septembre 20009 juin 2007
Précédent Giovanni Battista Re Fernando Filoni Suivant
Nonce apostolique au Mexique
1er mars 200016 septembre 2000
Précédent Justo Mullor García Giuseppe Bertello Suivant
Nonce apostolique au Venezuela
22 juillet 19971er mars 2000
Précédent Oriano Quilici André Dupuy Suivant

Blason
« Ille fidelis » (Ti2, 2, 13)
(« Il demeure fidèle »)
(it) Notice sur www.vatican.va
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org
(en) Articles sur www.cardinalrating.com

Leonardo Sandri, né le 18 novembre 1943 à Buenos Aires, est un cardinal argentin, préfet de la Congrégation pour les Églises orientales depuis 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Leonardo Sandri suit des études de lettres classiques, de philosophie et de théologie. Il est licencié en théologie à l'université catholique argentine.

Prêtre et ministères[modifier | modifier le code]

Ordonné prêtre le 2 décembre 1967, il est secrétaire particulier du cardinal Juan Carlos Aramburu, alors archevêque de Buenos-Aires. Il retourne à Rome en 1970 pour compléter ses études et obtient une maîtrise en droit canonique à l'Université pontificale grégorienne, puis il entre à l'Académie pontificale ecclésiastique chargée de la formation des diplomates du Saint-Siège.

Il devient alors chargé de nonciature à Madagascar et à l'île Maurice en 1974 avant de retourner à Rome comme secrétaire des substituts successifs à la Secrétairerie d'État. En 1989, il est envoyé aux États-Unis comme conseiller à la nonciature apostolique, puis en 1991, il est nommé régent de la préfecture de la Maison pontificale et l'année suivante, assesseur de la section pour les affaires générales de la Secrétairerie d'État.

Évêque[modifier | modifier le code]

En 1997, il est nommé nonce apostolique au Venezuela avec le titre d'archevêque titulaire (ou in partibus) d'Aemona. Il est consacré évêque le 11 octobre 1997. En 2000, il est pendant 6 mois nonce apostolique au Mexique avant d'être nommé substitut pour les affaires générales de la Secrétairerie d'État. C'est à ce titre que le soir du 2 avril 2005, il annonce place Saint-Pierre, le décès du pape Jean-Paul II.

Cardinal[modifier | modifier le code]

Le cardinal Leonardo Sandri en 2008

Il est créé cardinal par le pape Benoît XVI lors du consistoire du 24 novembre 2007 avec le titre de cardinal-diacre de Santi Biagio e Carlo ai Catinari. Le 26 janvier 2008 il est nommé membre de la congrégation pour la doctrine de la foi[1].

Responsabilités actuelles[modifier | modifier le code]

Le 9 juin 2007, il est nommé préfet de la Congrégation pour les Églises orientales par Benoît XVI. En outre, il est nommé membre du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens le 3 octobre 2007 et membre du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux deux jours plus tard.

Le 12 juin 2008, il est nommé membre de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples.

Le 9 septembre 2014 il est nommé par le pape François : Père synodal pour la troisième assemblée générale extraordinaire du synode des évêques sur la famille se déroulant du 5 au 19 octobre en qualité de préfet de la congrégation pour les Églises orientales[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Salle de presse du Saint-Siège, « Rinunce e nomine », sur press.vatican.va,‎ 26 janvier 2008 (consulté le 7 septembre 2014)
  2. « Liste des participants au Synode sur la famille », sur la-croix.com,‎ 9 septembre 2014 (consulté le 10 septembre 2014)