Cacatoès de Goffin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Cacatoès de Goffin (Cacatua goffini (Finsch, 1863)) est une espèce d'oiseaux appartenant à la famille des Cacatuidae.

Description[modifier | modifier le code]

La femelle pèse en moyenne environ 250 grammes et le mâle 300 grammes. Cet oiseau mesure 30 à 32 cm de longueur. Le Cacatoès de Goffin est le plus petit de tous les cacatoès. Il s'agit d'un cacatoès blanc avec les plumes de la face roses ou saumon et un bec gris pâle. Les deux sexes sont similaires.

Comme tous les membres des Cacatuidae, le Cacatoès de Goffin possède une crête, ce qui signifie qu'il possède un groupe de plumes sur sa tête qu'il peut gonfler ou diminuer. Son corps est principalement recouvert de plumes blanches, avec des plumes de couleur rose saumon entre le bec et les yeux. Les plumes les plus profondes de la crête et du cou sont aussi couleur saumon, mais la coloration est ici masquée par la couleur blanche des plumes les plus superficielles. Les plumes des dessous des ailes et la queue présentent une teinte jaunâtre. Les yeux vont de brun à noir chez l'adulte et sont gris foncé chez le jeune. Ce cacatoès est souvent confondu avec le Cacatoès corella (Cacatua sanguinea) en raison de leur apparence similaire.

Répartition[modifier | modifier le code]

C'est une espèce endémique aux forêts des îles de la mer de Banda en Indonésie. Elle a été introduite à Singapour.

Nidification[modifier | modifier le code]

La femelle pond deux œufs. L'incubation dure 28 jours. Les jeunes demeurent 11 semaines au nid.

Population et conservation[modifier | modifier le code]

En raison de la perte de leur habitat en cours sur l'archipel des Tanimbar, de leur quantité limitée et de leur chasse illégale, les cacatoès de Goffin sont considérés comme quasi-menacés sur la Liste rouge de l'UICN des espèces menacées. L'espèce est inscrite à l'Annexe I de la CITES. Dans les années 1970, les bûcherons japonais ravagèrent les îles. Beaucoup d'oiseaux étourdis et désorientés ont été capturés pour le commerce. Bien que de nombreux animaux aient été perdus dans les contraintes d'expédition, on peut avoir une petite lueur d'espoir derrière cette catastrophe écologique, car de nombreux cacatoès de Goffin se sont reproduits en captivité. De sorte qu'il y a maintenant plus de cacatoès de Goffin en captivité que dans la nature (moins de 1 500 individus en 2003 sur Tanimbar et les îles voisines).

Cacatoes de Goffin femelle de 2 mois et demi

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Forshaw J.M. (2006) Parrots of the World. An identification guide. Princeton University Press, Princeton, Oxford, 172 p.
  • Gimenez J.M. (2008) Perroquets, Perruches, Loris en captivité. Éditions Prin, Ingré, 312 p.
  • Mario D. & Conzo G. (2004) Le grand livre des perroquets. de Vecchi, Paris, 287 p.

Références externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :