Cacatoès soufré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cacatoès soufré

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Cacatua sulphurea

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Psittaciformes
Famille Cacatuidae
Genre Cacatua

Nom binominal

Cacatua sulphurea
(Gmelin, 1788)

Statut de conservation UICN

( CR )
CR A2cd+3cd :
En danger critique d'extinction

Le Cacatoès soufré (Cacatua sulphurea), également connu sous le nom de petit cacatoès à huppe jaune, est un oiseau de l'ordre des Psittaciformes et de la famille des Cacatuidae.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un perroquet de taille moyenne (33 à 35 cm de long du bec à la queue pour une masse de 300 à 400 g selon les sous-espèces) tout blanc avec un cercle de peau nue, bleue, autour des yeux, des pattes grises, un bec noir et une huppe jaune ou orange. Le mâle et la femelle sont presque semblables puisqu'ils ne diffèrent que par la couleur des yeux : sombres chez le mâle et rougeâtre chez la femelle. Ils sont grisâtres chez l'immature.

Distribution et lieu de vie[modifier | modifier le code]

Il habite les bois et les champs du Timor oriental et les îles indonésiennes de Bali, Timor, Sulawesi (autrefois Célèbes),d'Australie Orientale et les petites îles de la Sonde. Il en existe aussi une colonie à Hong Kong qui semble s'être formée à partir d'oiseaux échappés de volières

Alimentation[modifier | modifier le code]

Il se nourrit essentiellement de graines, de bourgeons, de fruits, de noix et d'herbes.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La femelle pond deux ou trois œufs dans le creux d'un arbre. Les deux parents couvent les œufs pendant 27 ou 28 jours puis élèvent les petits qui demeurent 10 à 12 semaines au nid.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Cet oiseau est représenté par quatre sous-espèces :

  • sulphurea avec une huppe jaune et une masse de 300 à 350 g ;
  • abotti ;
  • citrinocristata avec une huppe orange et une masse de 350 à 400 g, représenté par deux formes à ventre clair et à ventre miel, peuplant l'île de Sumba mais introduit à Singapour et Hong Kong ;
  • parvula avec une tache auriculaire jaune moins marquée et un bec plus fin que la sous-espèce nominale.

Captivité[modifier | modifier le code]

Lors de la reproduction, il faut les mettre dans une grande volière car si ils sont dans un petit endroit le mâle peut prendre la femelle comme adversaire donc risque la mort de la femelle.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Forshaw J.M. (2006) Parrots of the World. An identification guide. Princeton University Press, Princeton, Oxford, 172 p.
  • Gimenez J.M. (2008) Perroquets, Perruches, Loris en captivité. Éditions Prin, Ingré, 312 p.
  • Mario D. & Conzo G. (2004) Le grand livre des perroquets. de Vecchi, Paris, 287 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :