Cacatoès corella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cacatoès corella

Description de cette image, également commentée ci-après

Cacatoès corella (Cacatua sanguinea)

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Psittaciformes
Famille Cacatuidae
Genre Cacatua

Nom binominal

Cacatua sanguinea
Gould, 1843

Répartition géographique

Description de cette image, également commentée ci-après

En rouge, aire de répartition de Cacatua sanguinea

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Cacatoès corella, (Cacatua sanguinea; en anglais: The Little Corella ou the Bare-eyed cockatoo) est une espèce de cacatoès blanc appartenant à la famille des Cacatuidae.

Groupe de Cacatoès corella à Moomba Gas Fields, Australie Méridionale
Cacatoès corella

Description[modifier | modifier le code]

Il mesure entre 36 et 40 cm de longueur pour une masse de 500 à 580 g. Il ne présente pas de dimorphisme sexuel.

Son plumage est blanc.

Les zones de peau nue entourant les yeux sont bleu pâle chez l'immature et plus réduites que chez l'adulte.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cet oiseau est originaire d'Australie et de Nouvelle-Guinée.

Nidification[modifier | modifier le code]

La femelle pond deux ou trois oeufs. L'incubation dure 26 jours. Les jeunes demeurent 6 à 8 semaines au nid.

Comportement[modifier | modifier le code]

Il s'assemble en banc de plusieurs milliers d'oiseaux qui comprennent souvent de nombreux cacatoès rosalbins. L'oiseau généralement passe la nuit perché dans les arbres et s'envole de bon matin dans un vacarme assourdissant pour aller se nourrir de graines récupérées sur le sol. Il s'attaque aux récoltes de céréales et il est considéré comme nuisible dans la plus grande partie de l'Australie d'autant plus qu'il tue les arbres sur lesquels il se pose en détruisant l'écorce des petites branches.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Cet oiseau est représenté par cinq sous-espèces :

  • sanguinea ;
  • gymnopsis ;
  • normantoni ;
  • transfreta de Nouvelle-Guinée ;
  • westralensis.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Forshaw J.M. (2006) Parrots of the World. An identification guide. Princeton University Press, Princeton, Oxford, 172 p.
  • Gimenez J.M. (2008) Perroquets, Perruches, Loris en captivité. Éditions Prin, Ingré, 312 p.
  • Mario D. & Conzo G. (2004) Le grand livre des perroquets. de Vecchi, Paris, 287 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]