Cacatoès blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Cacatoès blanc (Cacatua alba) est une espèce d'oiseau vivant uniquement dans les Moluques.

Description.[modifier | modifier le code]

Le Cacatoès à huppe blanche est un oiseau de grande taille, très proche du Cacatoès des Moluques par l'aspect mais beaucoup plus petit par la taille, à ceci près que son plumage ainsi que sa grande huppe sont intégralement blancs sauf l'intérieur de la huppe, le dessous de la queue et l'intérieur des ailes qui sont jaunes.

Cet oiseau mesure entre 45 à 50 cm et pèse en moyenne 900 g.

Ses pattes et son bec sont grisâtres entrant en contraste avec son plumage et sa huppe entièrement blancs.

La femelle est plus petite que le mâle et a les yeux rouges contrairement au mâle qui les a marron.

Les deux sexes possèdent une grosse crête érectile blanche.

Habitat naturel.[modifier | modifier le code]

Le Cacatoès à huppe blanche est principalement originaire d'Indonésie et plus précisément de l'archipel des Moluques où il vit aux abords des forêts tout en haut des arbres et aux alentours des terres agricoles.

Longévité.[modifier | modifier le code]

Sa longévité est généralement de 50 à 80 ans.

Comportement.[modifier | modifier le code]

En captivité, ce sont des oiseaux qui aiment se donner en spectacle et mobiliser toute l'attention. Pour ce faire, ils vont danser, chanter, culbuter, parfois crier excessivement. Ils ont aussi leurs moments de détente durant lesquels ils veulent être caressés et bercés.

À l'état sauvage, on peut facilement entendre leurs cris puissants et répétitifs.

Il se déplace très haut, au-dessus des arbres et ne descend que rarement.

Le Cacatoès à huppe blanche se déplace en général en bande de 20 oiseaux. Le cacatoès mâle a un comportement plus agressif que la femelle, qui est assez douce globalement.

Alimentation.[modifier | modifier le code]

En nature, son alimentation se compose de graines de tournesol, de noix, d'avoine, d'arachides, de fruits et de légumes.

Reproduction.[modifier | modifier le code]

Il niche dans les cavités des arbres.

La femelle pond en général 2 à 3 œufs qu'elle couvera pendant 20 jours.

Les jeunes sortiront du nichoir au bout de 2 à 3 mois et seront sevrés 1 mois après.

Statut à l'état naturel.[modifier | modifier le code]

Cette espèce est malheureusement très menacée à l'état naturel, on ne la trouve plus que sur deux petites îles en Indonésie et ce cacatoès fait toujours l'objet d'un trafic animalier intense.

Captivité[modifier | modifier le code]

Les cacatoès blancs sont relativement plus calmes que leurs congénères plus petits (comme les Cacatoès de Goffin), mais cela n'en fait pas des compagnons de tout repos pour autant.

Les cacatoès ont besoin d'espaces de jeux qui leur sont clairement désignés un parc de jeux garni sera un minimum afin de l'empêcher de déprimer et de faire du picage.

Si le perroquet n'a pas ses propres installations pour jouer, c'est le mobilier qui va y passer.

Pour bien faire, le perroquet devrait avoir plusieurs installations dans la maison, car il voudra suivre son humain chouchou un peu partout.

Le cacatoès est un perroquet très destructeur il faudra donc changer ses jouets le plus souvent possible car aucun matériel ne lui résistera bien longtemps.

En revanche l'amener à chercher sa nourriture est une bonne façon de l'occuper. Ce Cacatoès a besoin d'un régime varié, car il lui est facile de devenir obèse, ce qui nuirait à sa santé. Le cacatoès ne devrait pas se nourrir que de graines car celles-ci ne feraient qu'engorger son foie, ce qui provoquerait une pousse anormale du bec de l'oiseau. Le cacatoès ne mange pas beaucoup. Il a ses préférences et choisit les graines, légumes et fruits avec attention en laissant dans le fond de l'auget les autres graines.


Une volière de 4 m de longueur, 1 m 50 de largeur et 2 m de hauteur devrait correspondre à ses besoins.

Des nichoirs de type "tonneau" renforcé avec du fer et haut d'environ 70 cm seront nécessaire à leur reproduction.

Les cacatoès demandent une bonne éducation impliquant l'apprentissage de l'autonomie facilitant les choses, mais cela n'enlèvera rien au fait que le cacatoès demande de l'attention humaine plusieurs heures par jour.

Il faut absolument être conscient qu'un cacatoès mal éduqué (surtout un mâle) peut devenir un animal dangereux, par sa taille, par sa force, et par son attitude combative.

Malgré tout, ce cacatoès est certainement le plus affectueux de tous les perroquets.

Leur capacité à parler n'est pas très grande, mais ils peuvent néanmoins dire quelques mots, voire quelques phrases.

Le Cacatoès à huppe blanche aime se baigner en été comme tous les autres oiseaux.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Forshaw J.M. (2006) Parrots of the World. An identification guide. Princeton University Press, Princeton, Oxford, 172 p.
  • Gimenez J.M. (2008) Perroquets, Perruches, Loris en captivité. Éditions Prin, Ingré, 312 p.
  • Mario D. & Conzo G. (2004) Le grand livre des perroquets. de Vecchi, Paris, 287 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :