Cacatoès de Latham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cacatoès de Latham

Description de cette image, également commentée ci-après

Calyptorhynchus lathami (femelle)

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Psittaciformes
Famille Cacatuidae
Genre Calyptorhynchus

Nom binominal

Calyptorhynchus lathami
(Temminck, 1807)

Répartition géographique

Description de cette image, également commentée ci-après

Répartition du cacatoès de Latham en Australie

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le Cacatoès de Latham (Calyptorhynchus lathami) est une espèce de cacatoès australien. Le nom scientifique du cacatoès honore l'ornithologue anglais John Latham.

Description[modifier | modifier le code]

Un adulte peut atteindre 46 à 50 cm de longueur pour une masse de 420 à 450 g. Ce sont des oiseaux dont la couleur dominante chez le mâle est le noir ou le marron foncé avec certaines rectrices partiellement rouges. Les femelles sont de couleurs plus ternes avec des taches jaunes sur la tête et le cou, les deux rectrices centrales entièrement noires et les zones rouges des autres barrées de noir.

Les immatures présentent un plumage proche de celui des femelles mais avec peu ou pas de jaune sur la face et le cou. Toutefois, ils arborent des taches de cette couleur sur les moyennes couvertures.

Systématique[modifier | modifier le code]

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Trois sous-espèces sont reconnues :

  • Calyptorhynchus lathami lathami
  • Calyptorhynchus lathami erebus
  • Calyptorhynchus lathami halmaturinus de l'île Kangourou classée comme en danger par le gouvernement australien.

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce peuple toute la partie côtière orientale de l'Australie.

Ces oiseaux vivent dans les forêts clairsemées et les régions boisées.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Les oiseaux se nourrissent généralement de graines de filaos.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La ponte ne comporte qu'un seul œuf. L'incubation dure 28 ou 29 jours. Les jeunes demeurent 3 mois au nid.

Elevage[modifier | modifier le code]

Connue en Europe depuis de nombreuses années, cette espèce a des difficultés à s'acclimater et à se reproduire hors d'Australie. De ce fait, bien peu d'éleveurs la détiennent. Seuls quelques parcs zoologiques de l'est de l'Europe maintiennent en vie pendant quelques mois ces oiseaux qui finissent par dépérir. La Suisse possède une petite souche d'élevage tandis que cette espèce est inconnue en France.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gimenez J.M. (2008) Perroquets, Perruches, Loris en captivité. Editions Prin, Ingré, 312 p.