Boubou (robe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boubou.
Petit garçon portant un boubou (Mauritanie)
Des hommes du village entourant l'imam à Agnam-Goly (Sénégal)
Encolure arrondie pour le boubou féminin

Le boubou, ou bubu, est un vêtement africain qui est aussi bien porté par les hommes que par les femmes. Les modèles varient suivant les régions et les usages. Ils portent d'autres noms en fonction de la région tels que Agbada (Yoruba, Dagomba), Babban Riga (Haoussas), K'sa (Touareg), Mboubeu (wolof), Grand Boubou (dans les différents pays francophones) et le terme anglais est gown.

Histoire[modifier | modifier le code]

En Afrique de l'Ouest, la noblesse des différents peuples portait déjà un type de vêtement plus ou moins semblable aux boubous actuels. Les différents motifs comportaient tous une signification précise qui variait selon les ethnies et les régions. Le reste de la population, en majorité les artisans et les agriculteurs, s'habillaient, le plus souvent, de vêtements semblables aux tuniques pour le haut du corps, et portaient le pagne, ou pantalon plus ou moins bouffant.

Les vêtements larges étaient privilégiés pour le climat tropical.

Vers le Ve siècle, des commerçants berbères commencèrent à arriver en Afrique de l'Ouest. Ils amenèrent, avec eux, un vêtement plus proche du boubou actuel. C'est ainsi que démarra la fusion des styles africains et arabes, donnant naissance au boubou actuel.

En Afrique de l'Ouest et de l'Est, par le passé, seuls les peuples islamisés portaient le boubou, les autres ethnies ayant leurs propres vêtements traditionnels, dont les genres en étaient assez proches.

Avec le développement de la mode, l'apparition de la machine à coudre, la haute couture, de nombreux stylistes et couturiers africains se sont spécialisés dans le style boubou, et ont donné à ce vêtement une notoriété dans le monde entier. De nombreux styles de boubous sont également apparus.

En Afrique, plus particulièrement en Afrique de l'Ouest, les tissus utilisés pour la confection des boubous, les Bazin et Wax, etc., sont d'origine européenne, surtout néerlandaises et britanniques. Ils furent apportés en Afrique, durant la colonisation européenne, à partir du XIXe siècle. À l'origine, le coton était utilisé pour fabriquer les tissus. Le Bogolan, un tissu traditionnel africain d'origine Mandingue ou bien Mandé, en est un parfait exemple.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques de Crussol, duc d'Uzès, Les Boubous du Congo, Bibliothèque illustrée des voyages autour du monde, n° 13, Paris, 1898
  • Bernhard Gardi, Le boubou - c'est chic : les boubous du Mali et d'autres pays de l'Afrique de l'Ouest, Merian, Bâle, 2000, 207 p. (ISBN 3856161325) (catalogue de l'exposition au Museum der Kulturen à Bâle, du 27 mai au 31 octobre 2000)
  • Mariama Samba Baldé, Boubou (hors cliché), Paroles Tissées Éditions, Paris, 2013, (annonce)

Boubou, au sens figuré, est également un nom caractérisant un individu qui court beaucoup, qui saute du train en particulier des '43.