Big Boy (locomotive)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Big Boy.

Big Boy

La Big Boy 4014 préservée à Pomona (Californie). Cette machine vient d'être transférée en vue de sa remise en état de marche.

La Big Boy 4014 préservée à Pomona (Californie). Cette machine vient d'être transférée en vue de sa remise en état de marche.

Identification
Exploitant(s) Union Pacific
Type locomotive à vapeur
Construction 1941-1942, 1944
Constructeur(s) ALCO
Nombre 25 (n° 4000 à 4024)
Service commercial de 1941 à 1959
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux ooOOOO OOOOoo -
Surface de la grille 14 m2
Pression de la chaudière 2,1 MPa
Moteur simple expansion
 Cylindres 4
  Alésage × course 603 * 813 mm
 Puissance continue 4680 kW
 Effort de traction 602,2 kN
Diamètre roues motrices 1727 mm
Masse en service 351 t
 Masse adhérente 244,9 t
Dimensions
 Longueur 26 m
Tender 7 essieux
 Masse du tender 190 t
 Capacité en eau 94,6 m3
 Capacité en charbon 25,4 t
Masse totale 548,3 t
Longueur totale 40,47 m
Vitesse maximale 128 km/h

Les locomotives surnommées Big Boy furent les plus grosses locomotives à vapeur jamais construites. Ces locomotives classées dans la série 4000 de l'Union Pacific, doivent leur surnom à un graffiti « Big Boy » inscrit à la craie par un ouvrier de chez ALCO sur la porte de la boîte à fumée de la première machine avant sa mise en peinture[1].

Contexte[modifier | modifier le code]

Vers 1940, l'Union Pacific (UP) avait des difficultés dues au profil d'une de ses lignes, entre Cheyenne et Laramie, dans les montagnes Wasatch. Compte tenu des fortes rampes, il fallait souvent atteler plusieurs locomotives de type Santa Fé, Super Mountain, ou bien même Union Pacific, en tête des interminables trains de marchandises qui empruntaient cette ligne.

Pour remplacer ces attelages de locomotives qui consommaient énormément et demandaient beaucoup de personnel, l'Union Pacific passa la commande de ce qui allait être les plus grosses locomotives jamais construites (ce qui n'empêchera pas de voir les Big Boy en double traction).

Description[modifier | modifier le code]

Porte du foyer et devanture de la Big boy 4017

Les Big Boy sont des locomotives articulées comme des Mallet, de disposition d'essieux 2-4-4-2, mais à simple expansion (le brevet Mallet est compound, elles ne sont donc pas des Mallet). Elles ont été construites par ALCO de septembre 1941 à janvier 1942 pour les 4000 à 4019, puis une seconde série de 5 machines, les 4020 à 4024, fut construite en novembre 1944.

Lors d'essais en avril 1943, la 4016 développa une puissance au crochet de 8 000 ch. Leur vitesse maximum de 128 km/h était tout aussi considérable pour de telles locomotives, et elles étaient capables de tracter couramment des trains de 4 300 tonnes dans les Rocheuses. Leurs consommations étaient de 80 m³ d'eau et de 11,4 t de charbon aux 100 km, et furent de ce fait accouplées à des tenders du type centipede à 7 essieux[2]. La dernière circulation d'une Big Boy eut lieu le 21 juillet 1959.

Huit Big Boy sont aujourd'hui préservées, ce sont les n°4004, 4005, 4006, 4012, 4014, 4017, 4018 et 4023.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Tender "centipède" de la 4023 (l'échelle a été neutralisée pour empêcher les curieux de monter).
L'avant de la Big Boy 4014
  • Locomotive articulée, semblable aux locomotives type Mallet
  • Longueur machine seule : 26 m
  • Longueur totale (machine et tender) : 40,5 m
  • Masse en service (machine seule) : 351 tonnes
  • Masse totale en service (machine et tender) : 541 tonnes
  • Vitesse de croisière : 50 km/h
  • Vitesse max : 128 km/h
  • Disposition d'essieux : 2-4-4-2
  • Pression de la chaudière : 21 Hpz
  • Surface de la grille : 14 m²
  • Diamètre des 4 cylindres (simple expansion) : 604 mm
  • Puissance : 8 000 ch au crochet (estimée)
  • Capacité en charbon du tender : 28 tonnes
  • Capacité en eau du tender : 94 m³
  • Masse du tender en charge : 190 tonnes
  • Nombre de machines construites : 25
  • N° dans la série, de 4000 à 4024

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. BIG BOY, par Wm. W. KRATVILLE, 1972, Kratville Publications.
  2. Les locomotives articulées du système Mallet dans le monde, par Lucien Maurice VILAIN, 1969, Éditions Vincent, Fréal et Cie.

Liens externes[modifier | modifier le code]