Berger blanc suisse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berger (homonymie), Blanc et Suisse.
Berger Blanc Suisse
{{#if:
Berger Blanc Suisse
Berger Blanc Suisse

Espèce Chien (Canis lupus familiaris)
Caractéristiques
Silhouette 25kg à 35kg pour une femelle/35kg à 40kg pour un mâle
Taille 55cm à 61 cm pour une femelle/61 cm à 66 cm pour un mâle: taille moyenne.
Poil Poil mi-long ou long, de longueur moyenne, dense et bien couché, sous-poil abondant. Poil de couverture lisse et dur.
Robe elle est toujours blanche.
Tête Cunéiforme, puissante, stop peu marqué.
Yeux En amande, obliques, foncés.
Oreilles Droites, de taille moyenne, en forme de triangle allongé, pavillon vers l'avant.
Queue En forme de sabre, touffue sur le pourtour
Caractère Souvent proche, gentil, parfois indépendant.
Nomenclature FCI
  • groupe 1
    • section 1
      • no 347

Le berger blanc suisse (ou parfois appelé berger blanc), est un chien de type berger allemand, mais de couleur blanche.

Histoire[modifier | modifier le code]

La couleur blanche est une couleur typique et ancienne des chiens de berger. Au départ de l'élevage du berger allemand, la disposition à avoir des poils blancs était même très répandue. Auparavant, le berger blanc suisse était appelé berger suisse, mais en raison de la couleur blanche de sa fourrure, son nom est devenu "Berger blanc suisse"[réf. nécessaire].

En 1899, le premier berger allemand a été enregistré dans le livre d'origine du club de bergers allemands (SV). On sait que le grand-père de ce chien nommé «Horand von Grafath» était un chien de berger tout blanc appelé «Greif».

En 1913, le premier berger blanc a été enregistré dans le livre d'origine des bergers allemands. Dès 1933, la couleur «blanche» fut interdite dans le standard des bergers allemands. Dès lors, le «berger allemand blanc» fut interdit d'élevage et d'exposition. La plupart des chiots blancs furent tués immédiatement après leur naissance. Le «berger allemand blanc» a pu survivre grâce aux nord-américains qui ont continué l'élevage. C'est en 1964 que se forme, en Californie, le premier club de berger blanc, cela afin de défendre et préserver la race.

En 1967 Madame Agatha Burch importa le premier chien des États-Unis : «Lobo White Burch» était né le 5 mars 1966 avant que l'American Kennel Club (AKC) ait rayé le «berger allemand blanc» de son livre de races. Pour cette raison, il a pu être enregistré dans le livre des Origines Suisse (LOS) de la SCS sous le nom de «berger allemand blanc». Avec ce mâle et Dixi Weisse Perle et Leika.

La femelle anglaise «White Lilac of Blinkbonny» Madame Burch a fait une portée qui a pu être encore enregistrée dans l'appendice LOS. Par la suite, la Fédération cynologique internationale a fermé tous les livres de descendants aux bergers allemands blancs dans le monde. Deux portées supplémentaires de l'élevage «Shangrila's» de Madame Burch n'ont donc pas pu être enregistrées.

Novembre 2002, La FCI accepte provisoirement le Berger Blanc sous le nom de "BERGER BLANC SUISSE". Depuis 2003, la Fédération SCC reconnaît enfin la race sous le nom de Berger Blanc Suisse. Il peut obtenir le LOF.

En 2011, la SCC distingue deux races distinctes: les BBS à poils longs, et les BBS a poils mi-longs, ces deux races seront à partir de là jugées séparément lors des expositions canines.

Caractère[modifier | modifier le code]

Berger Blanc Suisse

Il aime souvent la compagnie de l'homme et il parait très attaché à celui-ci. Il est souvent un excellent compagnon de jeu tout particulièrement avec les enfants. Le berger blanc suisse est très sensible et incroyablement intelligent.

Comme tous les chiens, le berger blanc doit être dressé. Beaucoup d'éleveurs ont tendance à délaisser l'imprégnation des chiots. Il est donc important de le prendre très tôt (2 mois) pour pallier ces déficits. Certains éleveurs l'ont bien compris et veillent à respecter le chien en l'habituant aux bruits de tous les jours, en lui permettant d'appréhender son environnement, en lui faisant découvrir le monde afin qu'il ne soit pas peureux.

Le berger blanc suisse est un chien des plus polyvalents. Pour l'instant, en France, les bergers blancs travaillent surtout dans les domaines suivants : chien d'accompagnement, chien sanitaire, chien de piste, chien guide d'aveugle, chien de sécurité, chien de berger, chien d'avalanches, chien de sauvetage d'eau, en agility et obéissance.

Depuis 2011, Le berger blanc suisse a fait son entrée chez les sapeurs pompiers (dpt 18 et 06) comme chien de recherche en décombres et en quête.

Le berger blanc suisse est officiellement autorisé au mordant depuis le 4 février 2006.

Le berger blanc est un chien souvent très dynamique, facile à dresser, généralement très doué comme gardien de troupeau et très affectueux.

Où trouver un berger blanc suisse[modifier | modifier le code]

Berger blanc suisse, 15 semaines
Femelle Berger blanc suisse, 9 mois

Il faut prêter une attention particulière à votre choix pour être sûr de ne pas acheter un berger blanc croisé avec un berger belge ou un berger allemand ou encore avec un husky sibérien ou même toutes autres races.

Certains critères "médicaux" et génétiques sont a surveiller avant de choisir son compagnon: assurez vous que les parents aient été radiographiés hanches et coudes pour la dysplasie, ainsi que le testés pour le gène MDR1 qui provoque une sensibilité(qui peut entrainer la mort) a certains médicaments. Ces tests sont réalisables par tous, pas uniquement les éleveurs, assurez vous aussi que les chiots seront déclarés au LOF, vous pouvez pour cela demander les pédigrées des parents et la déclaration de saillie.

Le mieux est donc de contacter des éleveurs, et surtout de demander à voir dans quelles conditions ont été élevés les chiots.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]