Réchabites

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les réchabites sont, selon la Bible, un clan fondé par Jonadab (ou Jehonadab) fils de Réchab sous le règne du roi d’Israël Jéhu.

Dans les textes bibliques[modifier | modifier le code]

Ils appartenaient aux Kénites, qui accompagnèrent les Enfants d'Israël en terre d'Israël, et se fixèrent parmi eux.

Moïse épousa une Kénite[1], et Jaël fut la femme de « Heber le Kénite »[2].

Saül montra également de la bienveillance envers les Kénites[3].

La plupart des Kénites habitaient les villes, et adoptèrent des modes de vie sédentaires[4], mais Jonadab interdit à ses descendants de boire du vin ou de vivre en ville, en leur commandant de rester toujours nomades. Ils suivirent les prescriptions de Jonadab, et, du temps de Jérémie, ils étaient réputés pour leur fidélité à leurs coutumes familiales.

La Bible leur fait également d'autres références[5].

Après la Bible[modifier | modifier le code]

Le missionnaire anglican Joseph Wolff découvrit en 1836, en Arabie, près de la Mecque, une tribu se disant descendant de Jonadab, "qui ne boivent pas de vin, ne plante pas de vigne, ne sèment pas de semence, vivent sous des tentes et font mémoire du bon vieux Jonadab fils de Réchab"[6].

Plus récemment fut découverte près de la Mer Morte une autre tribu bédouine professant la même ascendance.

Une tradition, dont Jacques d'Édesse se fait l'écho, raconte comment un certain moine Zozime, désireux de savoir ce qu'étaient devenus les descendants de Réchab, se trouva conduit jusqu'à leur île et y demeura en leur compagnie durant sept jours découvrant un peuple pieux, vivant nu et dans une grande innocence, recevant sa nourriture sans effort de certains arbres, et n'ayant plus eu de contact avec le "monde de vanité" depuis leur arrivée sur l'île. Toutefois, étant régulièrement visités par des anges, ils étaient devenus chrétiens[7]. Au XIIIe siècle, Bar-Hebraeus, dans son traité sur "la forme du ciel et de la terre" identifie cette île avec les îles Fortunées écrivant : "Les îles fortunées sont au nombre de sept grandes, situes en latitudes depuis l'équateur jusqu'au troisième climat. On raconte que leurs habitants étaient plongés dans l’idolâtrie, quand un saint vint près d'eux t leur annonça la parole de l'Evangile ; ils crurent et furent baptisés. D'autres disent que ce sont les fils de Réchab dont il est question dans le prophète Jérémie et qu'ils suivent la loi de Moïse." [8]

Le terme de Réchabites désigne également une secte religieuse, similaire à beaucoup d'égards aux Nazarites, et qui sont mentionnés par Eusèbe de Césarée[9].

Plus récemment, le nom a été utilisé par des groupes de chrétiens promouvant une abstinence totale d'alcool, tel que l'Ordre indépendant des Réchabites.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Juges 1:16
  2. Juges 4:17
  3. 1 Sam. 15:6
  4. 30:29
  5. Neh. 3:14 et 1 Chr. 2:55.
  6. Journal of the Rev. Josepf Wolff in a Series of Letters to Sir Thomas Baring, 1839, p 389 ss accessible en ligne
  7. "Les fils de Jonadab fils de Réchab et les îles Fortunées, texte syriaque de Jacques d'Edesse et traduction française de François Nau, 1899
  8. Traité de l'ascension de l'esprit sur la forme du ciel et de la terre, par Bar Hebraeus, ed Nau, p 121 de la trad française.
  9. H. E. ii. 23