Bačko Dobro Polje

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Bačko Dobro Polje
Бачко Добро Поље
Le centre de Bačko Dobro Polje
Le centre de Bačko Dobro Polje
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Voïvodine
Région Bačka
District Bačka méridionale
Municipalité Vrbas
Code postal 21 465
Démographie
Population 3 538 hab. (2011)
Densité 61 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 29′ 51″ N 19° 41′ 21″ E / 45.4975, 19.6892 ()45° 29′ 51″ Nord 19° 41′ 21″ Est / 45.4975, 19.6892 ()  
Altitude 80 m
Superficie 5 760 ha = 57,6 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Bačko Dobro Polje

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Bačko Dobro Polje

Bačko Dobro Polje (en serbe cyrillique : Бачко Добро Поље) est une localité de Serbie située dans la province autonome de Voïvodine. Elle fait partie de la municipalité de Vrbas dans le district de Bačka méridionale. Au recensement de 2011, elle comptait 3 538 habitants[1].

Bačko Dobro Polje est officiellement classé parmi les villages de Serbie.

Nom[modifier | modifier le code]

En raison des changements historiques, le village de Bačko Dobro Polje a changé plusieurs fois de nom. De sa fondation jusqu'en 1918, il a porté le nom hongrois de Kiskér, souvent appelé Kleinker par ses habitants allemands[2]. De 1918 à 1922, il s'est appelé Maliker, puis de 1922 à 1928, Pribicevicevo, en l'honneur du ministre serbe Svetozar Pribićević. Depuis 1928, il est appelé Bačko Dobro Polje, le « bon champ de la Bačka »[2], sauf pendant l'occupation hongrois, entre 1941 et 1944, où il a momentanément repris le nom de Kiskér[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Bačko Dobro Polje, alors situé en Hongrie, a été fondé en 1786 par des colons venus de pays de Bade, de Franconie, d'Alsace, de Hesse et du Palatinat[2],[3]. Joseph II d'Autriche permit par la suite à 230 familles protestantes de s'installer dans la localité[4]. Bačko Dobro Polje devint un village-rue typique de la Bačka, avec des artères plus petites donnant dans la rue principale[2].

En 1910, le village comptait 3 550, dont 3 435 Allemands. En 1918, après la dislocation de l'Autriche-Hongrie, la localité fit partie de la Voïvodine, une province du Royaume de Serbie, puis du Royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes qui, en 1929, devint le Royaume de Yougoslavie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Bačko Dobro Polje, comme le reste de la Bačka, fut occupé par la Hongrie. En 1945, après la libération de la Voïvodine, une grande partie de la population germanique fut expulsée ou internée dans des camps de prisonniers par les Partisans de Tito[3].

À la fin des années 1940 et au début des années 1950, le village fut repeuplé par des Monténégrins[5] et, dans une moindre mesure, par des colons bosniaques ou macédoniens. En 1971, les Monténégrins constituaient ainsi plus de 55 % de la population.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
3 759 3 763 3 922 3 622 3 768 3 940 3 929[6] 3 538[1]


Évolution de la population

Répartition de la population par nationalités (2002)[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre %
Serbes 2 247 57,16
Monténégrins 1 500 38,17
Hongrois 37 0,94
Yougoslaves 34 0,86
Croates 14 0,35
Ukrainiens 9 0,22
Macédoniens 7 0,17
Allemands 6 0,15
Slovaques 5 0,12
Ruthènes 4 0,10
Russes 1 0,02
Musulmans 1 0,02
Bosniaques 1 0,02
Inconnus/Autres[7]

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de Bačko Dobro Polje est dominée par la monoculture du maïs[8].

Transports[modifier | modifier le code]

Bačko Dobro Polje est situé sur la voie de chemin de fer Novi Sad-Subotica. Le village est également situé à proximité de la route européenne 75.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. a, b, c, d et e (de) Erich Gerber, « Kischker in der Batschka 1786-1944 - Historie », sur http://www.kischker.de (consulté le 9 mai 2008)
  3. a et b (en) « Hungarian Villages Settled by Germans », sur http://www.grhs.org, German-Russian Heritage Society (consulté le 9 mai 2008)
  4. (de) Peter Lang, « Josef's settlements in the Batschka and Syrmia », in Beschka : Ortsmonographie der Gemeinde Beschka in Jugoslawien aus der Sicht der ehemaligen Donauschwaben, 1860-1944., sur http://www.dvhh.org,‎ 1971 (consulté le 9 mai 2008)
  5. BBC Summary of World Broadcasts (1988): "Kosovo Solidarity Rally in Vojvodina Municipality of Titov Vrbas", EE/0245/B/1, 1. September 1988.
  6. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  7. (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)
  8. Lagundžić, Ljiljana (2002): "Population Dynamics of Diabrotica virgifera virgifera LeConte and Possibilitis of Its Control", IWGO-Newletter 23 (2): 22.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]