Monoculture

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En agriculture, la monoculture est la culture d'une seule espèce de plante (la monoculture du riz, du tabac, de la vigne,...). Ce concept s'oppose à la polyculture. Il peut s'appliquer soit à une parcelle, soit à un ensemble de parcelles au niveau d'une exploitation agricole, voire d'une région.

La monoculture est un cas particulier de succession culturale, qui n'est généralement pas recommandée sur le plan agronomique. En effet, le retour de la même culture sur les mêmes parcelles plusieurs années de suite peut entraîner des effets négatifs par suite de l'épuisement de certains éléments nutritifs du sol et par le développement excessif de certains ennemis des cultures (parasites, ravageurs, maladies...).

La monoculture peut aussi être une gêne pour la biodiversité, si une espèce choisie est développée dans des quantités trop importantes, elle peut perturber un écosystème.

La monoculture de certaines espèces à fleur peut également affaiblir la résistance immunitaire des insectes pollinisateurs (abeilles, papillons...) car ceux-ci n'ont alors pas accès à une nourriture équilibrée. L'équilibre alimentaire de ces insectes étant mauvais, leur santé se dégrade et ils finissent alors par disparaître. Ce qui pose rétroactivement problème pour le futur même de ces monocultures lorsque celles-ci dépendent d'insectes pollinisateurs tels que les abeilles.