Avraham Moshe Dichter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dichter.
Dichter

Avraham (dit Avi) Moshe Dichter (en hébreu : אבי דיכטר) est un homme politique israélien et l'ancien dirigeant du Shabak de 2000 à 2005. Il a rejoint, en 2005, le parti Kadima dont il est la cinquième tête de liste en 2006, et il devient parlementaire à la Knesset à l'issue des élections législatives israéliennes de 2006. Ministre de la Sécurité intérieure depuis le 4 mai 2006.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né le 4 décembre 1952 à Ashkelon, il devient membre de Hachomer Hatzaïr. Au cours de son service militaire, il refuse l'offre de son chef d'unité, Ehud Barak, de suivre les classes d'officier (ce qui l'aurait éloigné des positions de combat). Il est décoré à l'issue d'une opération de sauvetage derrière les lignes ennemies.

Au sein du Shabak[modifier | modifier le code]

À la fin du service militaire dans Tsahal, Dichter entre au Shin Beth (les services de sécurité intérieure d'Israël) en 1974 et il étudie la langue arabe. Il dirige le secteur sud du Shabak en 1992, à l'époque de l'élimination ciblée du faiseur de bombes et dirigeant du Hamas, Yahya Ayyash. En 1996, après l'assassinat du premier ministre Yitzhak Rabin, Dichter prend la tête de la section de sécurité secrète du Shabak. Il devient le numéro 2 du Shabak en 1999.

En 2000, Ehud Barak, son ancien officier devenu premier ministre, le nomme directeur du Shabak, alors que la seconde Intifada vient de commencer. Fidèle défenseur des éliminations ciblées contre les leaders de mouvements revendiquant les attentats terroristes en Israël, Dichter est également l'un des pères de la barrière de séparation israélienne en Cisjordanie.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Le 15 mai 2005, Dichter termine son mandat de cinq ans à la tête du Shabak et choisit de quitter les services secrets. Certains ont alors affirmé qu'il ne lui avait pas été proposé un second mandat aux mêmes fonctions, à cause de son opposition au plan de désengagement des territoires occupés du premier ministre Ariel Sharon.

Après trois mois sabbatiques aux États-Unis dans une institution politique pour le Moyen-Orient à Washington DC, Dichter revient en Israël et loue le retrait de la Bande de Gaza, réalisé par le gouvernement Sharon. Il rejoint alors la nouvelle formation Kadima et est élu à la Knesset aux élections législatives suivantes en 2006.

Il est ainsi nommé Ministre de la Sécurité Public et son directeur de cabinet est Mati Gill qui l'accompagne notamment lors de ses déplacements internationaux[1].

En août 2012, il est nommé ministre chargé de la Défense passive[2].

Références[modifier | modifier le code]