Auguste Nélaton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Auguste Nélaton
Nélaton et Giuseppe Garibaldi

Auguste Nélaton, né à Paris le 17 juin 1807 et mort le 21 septembre 1873 dans la même ville, est un médecin et chirurgien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence ses études médicales en 1828 et il est reçu docteur en 1836 avec une thèse sur la tuberculose osseuse. Trois ans plus tard, il est nommé professeur à l'hôpital Saint-Louis (Paris) avec pour spécialité les tumeurs du sein. De 1851 à 1867, il est professeur à temps plein, poste qu'il abandonne pour devenir le chirurgien personnel de Napoléon III. Il est élu membre de l'Académie des sciences en 1867 et il est nommé « sénateur impérial » en 1868.

Sa renommée est illustrée par l'anecdote suivante[1] : le général Garibaldi ayant été blessé par balle au pied à Aspromonte le 29 août 1862, les médecins prétendent que la balle n'est pas restée dans le pied. Mais la cicatrisation tardant, les médecins, qui craignent une future amputation, font appel à Nélaton ; ce dernier se rend auprès de Garibaldi le 28 octobre. Il diagnostique la présence de la balle et donne une méthode pour l'extraire sans difficulté. Pour convaincre ses interlocuteurs, il fait réaliser un instrument particulier qui confirme qu'un objet dur contenant du plomb est dans la plaie. La balle est finalement extraite selon la préconisation, le 23 novembre, par le docteur Florentin Zanetti. Nélaton relate cet épisode dans une lettre à La Gazette des hôpitaux qui la publie.

Nélaton fut un précurseur de la chirurgie plastique. Il fut le premier à proposer la ligature bout-à-bout des artères en cas de plaie hémorragique. Il fut aussi l'inventeur d'une sonde à revêtement de porcelaine destinée à localiser les projectiles lors de blessures par armes à feu (la sonde de Nélaton). Il tint une place de premier plan dans le domaine de la chirurgie pelvienne et abdominale. La manœuvre de réduction des luxations mandibulaires antérieures porte son nom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Année scientifique et industrielle 1863 chez L. Hachette

Publications[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :