Aquaculture du tilapia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Production de Tilapia (par expèce) issue de l'aquaculture
en millions de tonnes, selon les données de la FAO, 1950–2009[1]
Production de Tilapia issue de l'aquaculture par pays
en millions de tonnes, selon les données de la FAO, 1950–2009[1]

L’aquaculture du tilapia, appelée aussi élevage du tilapia ou tilapiculture, a permis la production, en 2002, de 1 500 000 tonnes de tilapias. Par la masse totale produite, c'est le troisième poisson en importance après la carpe et le saumon[2]. À cause de leur contenu protéinique élevé, leur croissance rapide (de 6 à 7 mois pour atteindre une masse commerciale), leur grande taille à maturité[3] et leurs propriétés gustatives, les efforts en aquaculture portent sur différentes espèces de la famille Tilapiinae, nommément Oreochromis, Sarotherodon et Tilapia.

La pêche du tilapia a commencé en Afrique. L'introduction accidentelle, puis délibérée, de ce poisson dans les lacs d'eau douce asiatiques a inspiré l'aquaculture en milieu extérieur dans différents pays tropicaux, dont le Honduras[4], la Papouasie-Nouvelle-Guinée, les Philippines et l'Indonésie[5].

Les Tilapiinae font partie des poissons les plus faciles et les plus profitables à élever en milieu clos à cause de leur diète omnivore, de leur mode de reproduction (le tétard ne passe pas par une phase planctonique), de leur grande tolérance à une haute densité de population et de leur croissance rapide. Dans certaines régions, l'élevage du poisson peut commencer dans les champs de riz au moment des repiquages ; quand le riz est prêt à être cueilli, le poisson a atteint une taille où il peut être consommé (de 12 à 15 cm). Au contraire du saumon, qui atteint une taille commercialement viable grâce à une diète riche en protéines issue de poissons ou de viandes, les Tilapiinae peuvent croître en consommant une diète riche en légumes ou céréales.

Les tilapias élevés dans des réservoirs clos ou des canaux auraient peu d'impacts environnementaux puisque leurs rejets et leurs maladies se limitent aux lieux où ils sont élevés[6]. En revanche, les Tilapiinae sont réputés être des espèces envahissantes dans plusieurs parties subtropicales ou tropicales de la planète[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Aquaculture of tilapia » (voir la liste des auteurs)

  1. a et b Selon les données mentionnées dans (en) FAO, « FaoStat », FAO,‎ 2013
  2. (en) Yonas Fessehaye, Natural mating in Nile tilapia (Oreochromis niloticus L.) Implications for reproductive success, inbreeding and cannibalism, Wageningen, Wageningen UR,‎ 2006 (ISBN 90-8504-540-1, présentation en ligne), p. 150
  3. (en) GAA, « Prison Aquaculture Program », Global Aquaculture Alliance,‎ 2011
  4. (en) « Tilapia Farm Investment Project », The Open Door,‎ 2013
  5. (en) FAO, « Capture fisheries of tilapias », FAO,‎ 2013
  6. (en) Paul Rogers, « Economy of Scales », Stanford Magazine, Stanford Alumni Association,‎ mars / avril 2006 (lire en ligne)
  7. [PDF] (en) S. Lowe, M. Browne, S. Boudjelas et M. De Poorter, 100 of the World’s Worst Invasive Alien Species A selection from the Global Invasive Species Database, The Invasive Species Specialist Group (ISSG),‎ 2004, 12 p. (lire en ligne)