Antéfixe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une antéfixe dessinée par Viollet-le-Duc. A : une antéfixe dans l'angle d'une corniche. B : le profil de l'arêtier. C : son plan, avec la position des tuiles-canal à rebords.
Antéfixe étrusque ornée d'une tête de Gorgone découverte à Vulci.

L'antéfixe (n.f., vient du latin ante : devant, et du français fixe) est un motif placé sur les toits ou corniches d'un édifice à l'extrémité d'une rangée de tuiles ou d'une partie saillante d'une toiture, par exemple pour orner ou pour masquer.

À l'époque romane, sur les églises, les antéfixes étaient généralement en forme de croix, placées aux différents sommets de l'abside , du transept ou de la nef.

Traces dans l'Antiquité romaine[modifier | modifier le code]

Déjà chez les Étrusques des antéfixes ornaient les toits des habitations (reconstitution d'un toit dans l'Antiquarium di Poggio Civitate ou à la villa Giulia de Rome) ou des temples. Ils représentaient souvent des ménades ou des gorgones, et possédaient donc généralement une fonction apotropaïque (de protection).

Antéfixe figuré étrusque à Fiesole

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :