Oikos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oikos (homonymie).

En Grèce antique, dès l'époque homérique, chaque personne était rattachée à un oikos (du grec ancien οἶκος, « maison », « patrimoine »), un ensemble de biens et d'hommes rattachés à un même lieu d'habitation et de production, une « maisonnée ». Il s'agit à la fois d'une unité familiale élargie — des parents aux esclaves — et d'une unité de production agricole ou artisanale.

Dans l'empire byzantin, le terme sert à désigner les grandes familles d'aristocrates, au sens de « maisons » aristocratiques.

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

L’oikos était également une sorte de base de ralliement durant les jeux olympiques en Grèce: elle permettait de conserver les prix gagnés sur les sites comme Delphes, Corinthe, Némée, etc., mais aussi de réunir les athlètes venus d'une même cité.

Source[modifier | modifier le code]